3 séances cinéma pour les écoles

La Bibliothèque provinciale de La Louvière est occupée à développer avec les écoles un axe de travail cinéma, en collaboration avec le Cinéma Le Stuart, avec des projections gratuites prévues en matinée de chefs d'œuvre rarement projetés.

"Notre objectif est d'ouvrir les jeunes à un cinéma de qualité et d'aborder la place de l'écrit au cinéma", explique une bibliothécaire. Des débats suivent la projection avec des invités. Trois rendez-vous sont fixés : La Maman et la Putain (16/3), Ongles rouges (27/4)  et King Kong (18/5). Réservation : 064/312 225 ou section.adultes@hainaut.be

  • 16/3 La Maman et la Putain

Tourné essentiellement à Paris, avec Bernadette Laffont notamment, ce chef d'œuvre de Jean Eustache a été couronné du Grand prix du Festival de Cannes en 1973. Il contient des références à la littérature et à Mai 1968. Le héros du film lit constamment et cite de nombreux passages de Bernanos. A destination du public scolaire, ce film sera projeté deux fois en présence de Boris Eustache, le fils du réalisateur. Ce sera l'occasion de nous interroger avec lui sur la façon dont les biographies peuvent façonner des mythes, puisque Luc Béraud assistant sur le film, a publié en 2017 un livre-témoignage, Au travail avec Eustache, contesté par le fils du réalisateur.

Infos : Vendredi 16 mars. 10h : Projection pour le public scolaire (3h40’). 14h30-17h : Table ronde "L’écrit au cinéma et les livres de cinéma". 18h30 : Projection.

  • 27/4 Ongles Rouges

Ongles Rouges, de Valérie Vanhoutvinck (2017). Ce documentaire sur la prison raconte le trajet singulier que font ensemble 7 femmes. L’une est dehors, les autres sont dedans. L’une face à la mer, les autres en situation d’enfermement. Au fil des ans, de leurs lettres, de leurs rencontres, il est question de gestes quotidiens, de mémoire, de corps intime et de corps social. Ensemble, elles évoquent leurs actions journalières, leurs rituels, leurs liens, leurs états de femmes, de filles, de mères et les marques du temps sur leur peau. Au fil du film se tissent un langage commun, une chorégraphie sensible et l’espace d’une vie à venir.

Infos : Vendredi 27 avril. 10h : Projection pour le public scolaire et rencontre avec la réalisatrice (62’). 19h : Projection tout public et rencontre avec la réalisatrice (62’)

 

  • 18/5 Evénement King Kong  

King Kong, le film, c'est l’histoire d’une rencontre entre une femme et un «monstre», une histoire d’amour qui défie les préjugés et balaie sur son passage la haine et l’intolérance. King Kong, cette créature fantastique devenue mythique, a fait l’objet d’un roman, Kong, écrit par Michel Le Bris (Grasset, 2017), dans lequel l’auteur explore la genèse du film de 1933 qui a popularisé ce grand singe légendaire. La monstruosité est un thème riche, largement exploité dans la littérature, car il crée des rencontres et des conflits qui touchent aux parts sombres de l’âme humaine. Monstruosité physique ou psychique, êtres difformes ou inquiétants : la monstruosité ne relève-t-elle pas aussi de notre propre regard ?

Infos : vendredi 18/5. 10h : Projection pour le public scolaire. 14h-16h : Table ronde : King Kong et autres monstres littéraires. 18h30 : Projection.

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 1 Mars, 2018 - 17:05