Action AntiMégots à l’IESSP Mons

Si le tabac tue, le mégot pollue. Les cigarettes sont nocives pour la santé. Les mégots le sont pour la planète, ils détruisent la faune, la flore sans oublier les mers et les océans. Des dizaines de milliards de ces filtres sont ainsi répandus dans la nature. Contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas biodégradables et se révèlent être un véritable fléau pour la communauté.

Dans le cadre du projet « L’Assemblée des Jeunes Wallons pour l’Environnement », des élèves de l’IESPP Mons, école provinciale de nursing, se sont fédérés pour lutter contre ce fléau. Encadrés par Muriel Belys et Line Vigneri, enseignantes de l’option techniques-sociales, un programme a rapidement été établi.

Au menu de l'action globale : sensibilisation, distribution de cendriers de poches, collectes de mégots durant le temps de midi devant les grilles de l'école, saynètes, réalisation de vidéos, diffusion de messages chocs sans oublier les rencontres éco-citoyennes. Rencontres appuyées entre autres par des représentants politiques, des acteurs de l’éco-citoyenneté, direction de l’école, inspecteurs de police.

La direction, le corps enseignant et les élèves ont fait bloc pour mener à bien cette action. Un travail de longue haleine étalé sur deux années qui porte assurément ses fruits.  Preuve en est ces cendriers muraux installés près de la grille de l’école. Les mégots récoltés ont également été déposés dans des tubes en plexiglas transparents afin de pouvoir jauger l’amplitude du phénonème.

Le clou de l’action réside dans cette simulation qui mettait en scène la police de Mons-Quévy infligeant des amendes de 100 euros en cas de jet de déchets. Cette action réalisée avec l’aide de la Cellule Be WaPP, (Pour une Wallonie Plus Propre), avait pour but la sensibilisation du public mais aussi des fumeurs. Le changement de comportement passe inévitablement par la sensibilisation.

Améliorer la propreté publique reste un défi majeur. Une prise de conscience totale chez nos jeunes, Youri Sloutzky, chargé de projet che Be Wapp, tient à signaler que : « C’est la première fois qu’une école prend contact avec nous pour développer ce type d’actions, cela ne peut que nous réjouir, la collaboration entre nos services, la police de la zone Mons-Quévy et l’établissement scolaire est une vraie réussite, la motivation des enseignants et l’implication des élèves m’ont plus que surpris, à refaire ». Même son du côté des élèves: « Ce projet a débuté il y a deux ans, nous l’avons construit étapes par étapes, les idées sont venues, nous les avons concrétisées et nous sommes heureux du dénouement, tout le monde a pris ses responsabilté. La presse qui est là, ça fait chaud au cœur, espérons que chacun prenne conscience du problème des mégots», nous confiera encore Larbi Kasmi.

Une vidéo devenue rapidement virale, plus de 100.000 vues en quelques jours ! Le moins que l’on puisse dire c’est que cette réalisation suscite le débat ! Et c’est tant mieux, rien de tel que les actions menées par les élèves pour les élèves.

Notons encore que ce jeudi 1er juin, les élèves de l'école provinciale du nursing de Mons ont mené une action sur le parvis de l’école afin de dévoiler l’artifice. Impressionnant de constater l’effet que ce projet a développé. Des messages de sensibilisation ont à nouveau été délivrés. Les élèves emballés se sont littéralement déguisés afin de marquer le coup et les esprits.

Signalons encore la distribution de cendriers de poches ce 1er juin également. La sensibilisation a été plus qu’efficace. Des échanges constructifs ont eu lieu et déboucheront assurément sur d’autres actions concrètes. Le combat n’est pas fini mais toutes ces initiatives donnent un bol d’air à la planète.   

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 1 Juin, 2017 - 17:11