Bouger au travail, c'est possible!

La solution est simple! L'Observatoire de la Santé du Hainaut recommande de se lever le plus souvent possible. Pour réduire le temps total quotidien en position assise et rompre les périodes prolongées en position assise par quelques mintutes de mouvements. Bouger au travail, c'est possible et bon pour la santé!

La notion de sédentarité correspond au temps passé en position assise ou allongée pendant les périodes d'éveil, comme devant les écrans, au travail, lors des déplacements motorisés, au domicile, durant les loisirs. "Ces comportements sédentaires sont reconnues comme différents de l'activité physique insuffisante, précise Michel Demarteau, directeur de l'Observatoire de la Santé du Hainaut. On peut dès lors très bien être actif physiquement, voire sportif et avoir durant la journée de longues périodes de sédentarité dont les effets sont délétères pour la santé. Cette sédentarité est un facteur de risque pour le développement de maladies chroniques, telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et certains cancers".
Les données sur l'activité physique et la sédentarité montrent qu'il y a urgence à agir dans le monde professionnel. "Les salariés comme les responsables d'entreprises ont un rôle à jouer, dans une optique de prévention comme de bien-être".

Comment faire? Une femme, en tenue de travail un dossier à la main, monte les escaliers

En pratique, à titre individuel, plutôt que de téléphoner ou d'envoyer un e-mail à un collègue de bureau, les employés peuvent, par exemple, se déplacer. Cela contribue à interrompre les longues périodes passées en position assise et à en diminuer la durée totale. Ils peuvent aussi partager une imprimante située à une certaine distance qui les oblige à se déplacer régulièrement. D'autres petits gestes sont aussi possibles, comme prendre les escaliers plutôt que les ascenseurs ou encore faire des petits exercices à son poste de travail de temps en temps. Pour les déplacements domicile-travail, on peut aussi utiliser un mode de transport actif: vélo, marche ou transports en commun.
Du côté des employeurs, il est possible d'adopter des bureaux à hauteur modulable qui permettent en pratique de travailler soit debout, soit assis, soit assis sur un siège surélévé. Les employeurs peuvent également organiser des réunions debout ou encourager à faire des pauses debout toutes les deux-trois heures. Autres possibilités pour faire bouger les employés, encourager l'activité physique à titre privé sur le temps de pause, aménager les escaliers, un parking pour voiture à distance de l'entrée principale, ou installer un parking pour vélo. 
L'Observatoire de la Santé du Hainaut a publié un nouveau bulletin "Bouger en Hainaut" consacré à l'importance d'encourager l'activité physique dans le milieu professionnel. Il est disponible gratuitement sur demande ou consutable et téléchargeable sur le site.
    
Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 28 Juin, 2018 - 18:33