Coiffure à l'italienne

Dans le cadre du programme Erasmus Plus, 23 élèves de l'enseignement provincial se sont rendus en Italie afin de parfaire leur formation en coiffure. Un projet à la fois vivifiant et décoiffant, baptisé "La Force de l'Hair".

Ils s'appellent Geoffrey, Manon, Margaux, Dino, Camille,... Ils viennent de l'Ipes Ath, de l'Institut Léon Hurez à La Louvière, du LPST Soignies et de l'Institut Charles Deliège à Carnières. Fin mars, un peu avant le congé de Pâques, ils ont décidé de faire l'école buissonnière. Non pas pour brosser les cours mais, au contraire, pour apprendre à caresser le cheveux dans le bon sens du poil... Ils ont même emmené leurs profs avec eux. Destination : la ville d'Empoli, à une quarantaine de bornes de Florence, en Toscane.

Ici, on est dans la patrie de Michel-Ange de Leonard de Vinci et de... Luciano Santini ! L'homme  est une référence en Italie. Il a coiffé de nombreux "people" avant de raccrocher les ciseaux pour se consacrer à l'enseignement. Pour lui, la coiffure est à la fois une question de talent et de psychologie. "Notre but est de faire en sorte que la cliente se sente belle dans le miroir et bien dans sa peau. Sans âme, l'art ne vaut rien!".

Pendant trois semaine "Luciano-le-Magnifique" a passé son temps à enseigner son coup de peigne et sa philosophie aux élèves hainuyers. "Avant de venir ici, je savais à peine monter un chignon, lâche Antony qui rêve de devenir barbier. "Monsieur Santini nous a montré comment réaliser une coupe en trois secondes, simplement en coiffant les cheveux d'une certaine manière. Incroyable !", s'étonne encore Dorian. "Rien à faire, l'Italie reste à la pointe en matière de mode", glorifie Giuseppe.

Le dépaysement ne s'est pas cantonné au salon de coiffure. "Des élèves qui ne se connaissaient pas ont appris à travailler ensemble", pointe Juana Garcia Leon, chef d'atelier à Léon Hurez. "Nous avons visité Florence, Pise, Sienne mais aussi un salon professionnel à Bologne", résume Noémie. "C'est la première fois que je voyage à l'étranger", se réjouit Eloïse. C'est cela aussi "La Force de l'Hair" !

Le Service de Communication de la Province de Hainaut a suivi de près le projet:

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 7 Avril, 2016 - 16:14