Flash spécial sur le passé !

C’est une agréable brise de nostalgie qui souffle sur les cimaises du Musée de la Photographie. Jusqu’au 29 septembre, les visiteurs pourront découvrir les débuts de la télévision belge, apprécier les souvenirs d’un photographe américain en France et voyager dans le passé grâce aux cartes postales.

 En léger différé

 C´est en explorant entrepôts, caves et bureaux délaissés que la SONUMA, Société de Numérisation et de valorisation des Archives audiovisuelles, découvre par arlette vincent avec un serpentnoir et blac : une speakerinehasard des trésors enfouis : des clichés  des premières émissions télévisées.  Tirages papier, diapositives, négatifs, cartes postales, images promotionnelles… Depuis près de 8 ans, la SONUMA récolte des milliers de clichés, tous liés de près ou de loin aux programmes et personnalités de la Radio Télévision belge francophone de service public pour  les numériser afin, en accord avec la RTBF, en sauvegarder la mémoire.  Les plus emblématiques du fonds de plus de 12.000 photos sont actuellement exposées au Musée de la Photographie. "L’exposition vous invite à suivre un parcours de 500 photos datées de 1953 à 1987. Une période de plus de trente ans qui débute par les balbutiements de la TV et s’achève sur l’organisation du Concours eurovision de la Chanson par la RTBF. Ces clichés, réalisés par des photographes à la démarche très souvent artistique, présentent une vision originale et insolite de l’univers de la télévision" explique Eric Loze, responsable éditorial de la SONUMA.

 French Archives 1951958

 En 1956, alors qu´il dirige le département de photographie de l´Institute of Design de Chicago, Harry Callahan (1912-1999) reçoit une bourse de la Fondation une rue, une fmme suivie par un hommeGraham pour la réalisation d´un projet de son choix. Callahan prend une année sabbatique et, sur les conseils d´Edward Steichen, part en Europe avec sa femme Eleanor et sa fille Barbara, âgée de 7 ans. Après deux mois en Allemagne, il séjourne à Aix-en-Provence de septembre 1957 à juillet 1958.  « Le séjour d’Harry Callahan en France avec sa famille est son  premier voyage hors des Etats-Unis. Si l’Europe lui procure un dépaysement complet et lui permet de de consacrer  à son travail dans la sérénité, elle n’est en rien ce choc visuel qui lui ferait modifier son œuvre photographique. Au contraire,  il poursuit à Aix-en Provence, ses recherches menées dès 1943, transposant dans les avenues aixoises une approche de la street photography américaine » confie Xavier Canonne, directeur du Musée. Callahan entretenait des liens d´amitié avec la Maison Européenne de la Photographie, dont il découvre le chantier en 1994. « Il décide alors d’offrir à ce musée une sélection de 130 tirages qu’il rassemble sous le nom de French Archives ». Ne ratez pas cette exposition, qui après avoir été  montrée à Paris, est présentéeà Charleroi !

 Par VoiX postale

"La recherche d´une relation plus étroite entre la vie et l´art, les artistes s´approprient les médias de leur quotidien, en marge des circuits commerciaux et de l'art une femme entre des collones romainesofficiel" précise Stéphanie Bliard,  collaboratrice scientifique chargée de la collection. Le courrier postal est dès lors perçu comme un terrain idéal pour l´expérimentation créative, de par sa nature de moyen de communication et sa diffusion à grande échelle et à moindre coût. "Les artistes présents dans cette exposition s´inscrivent dans le courant du Mail Art, petit frère de l´Art Postal, désignant l´usage de l´envoi postal par les artistes dès 1962. Ce mouvement constitué par un réseau international d´artistes entend à échanger des messages et des objets très divers en cherchant à surprendre un destinataire connu ou inconnu" .

 Mais aussi !

 La Galerie du Soir vous propose de découvrir le travail de Julie-marie Duro. Son "Looking for my japanese Family" tient plus du roman que du reportage.

 Et ne ratez pas la boîte noire ! Avec Isla, Michel Beine et Sonia Pastecchia vous emmènent à Cuba, en 1996. Voir ses clichés, 20 ans après, permet de prendre la mesure du chemin parcouru par le peuple cubain. 

 Infos 

Avenue Paul Pastur 11 à Mont-sur-Marchienne (Charleroi)
071/43 58 10
Mpc.info@museephoto.be
www.museephoto.be

 

 

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 13 Juillet, 2017 - 16:20