La Cathédrale de Tournai prête à se dévoiler!

C'est la fin d’un chantier titanesque : le transept et les cinq tours de la Cathédrale Notre-Dame de Tournai ont mobilisé de nombreux corps de métiers tout au long de ces cinq dernières années. Dans les mois à venir, elle sera à nouveau visible dans le paysage tournaisien et se dévêtira petit à petit des échafaudages et des toiles blanches qui la camouflent.

Coordonné par la Province et la Région wallonne, ce vaste chantier a permis, sous l’égide de l’auteur de projet Vincent Brunelle, de l’entreprise Monument Hainaut et ses sous-traitants, de réhabiliter le transept et ses tours. Une rénovation réalisée au moyen de techniques spécifiques et parfois ancestrales respectant la philosophie de l’édifice et l’esprit qui avait guidé les bâtisseurs. Les étapes ont concerné le nettoyage et/ou remplacement des pierres, la pose de nouvelles couvertures en plomb sur les tours, la restauration des vitraux, restauration et pose des croix, …

C’est l’aboutissement d’un projet qui aura mobilisé près de 17 millions d’euros et mis en évidence l’expertise et les savoir-faire régionaux.

État des lieux des travaux

Les tours St Jean, Brunin, Treille et Marie ont été entièrement restaurées avec pose de plomb réalisées par l’entreprise Battais, sous-traitant de l’entreprise Monument Hainaut.

Absides nord et sud

  • Les vitraux des absides ont été restaurés entièrement par l’entreprise Monument-Hainaut sous le contrôle de l’IRPA. Ceux de l’abside nord viennent d’être achevés.
  • Les échafaudages de l’abside nord ont été démontés.

Déchafaudage 

Les échafaudages du transept seront entièrement démontés à partir d’août 2018 jusqu’en octobre 2018. L’enlèvement de la grue monumentale sera quant à lui prévu en octobre 2018.

La tour Lanterne 

 Après un long travail de confortation de la charpente de la plus haute tour de l’édifice et quelques travaux de maçonnerie, la couverture de la tour Lanterne touche à sa fin avec quelques 900 m² de plomb.

  • Couverture

Le papier anglais signé par quelques 2500 personnes (tournaisiens, touristes,…) y sera déposé par l’entreprise Battais, sous-traitant de l’entreprise Monument. Pour rappel, ces signatures ont été récoltées en 2016 et 2017 lors de diverses opérations organisées par l’Office du Tourisme de Tournai comme l’inauguration de l’exposition « La Cathédrale Notre-Dame, à chœur ouvert » ou encore les journées du Patrimoine…De quoi laisser à jamais un souvenir au plus haut sommet de la Cathédrale! L’entreprise Battais devrait finir la pose de la couverture de la tour Lanterne en juillet 2018.

  • Un « Coq » restauré

Pour finaliser les travaux de la tour Lanterne, la croix posée début 2018 se pare de plomb et retrouvera son coq d’origine daté de 1901 (Clément) qui s’était jusqu’ici caché dans les greniers de la fabrique Cathédrale. Restauré au sein de l’entreprise dinantaise Claebots, une réflexion a abouti à  l’adaptation du mât et du roulement à billes qui permettront un meilleur équilibre du coq et une prise au vent adéquate. Dans l’attente de sa pose officielle, prévue en septembre 2018, ainsi que des dorures de finition, le coq est visible dans le trésor de la Cathédrale. Cette pose fera d’ailleurs l’objet d’une cérémonie traditionnelle et d’un baptême : la coutume veut que le plus jeune travailleur du chantier installe l’animal… à suivre. Le coq plus récent (daté de 1996 – Maison Le Mens) qui, jusqu’ici, se situait au sommet de la tour Lanterne a également fait l’objet d’une restauration et est lui aussi actuellement exposé dans le Trésor de la Cathédrale.

Et maintenant?

Un nouvel accord-cadre a été conclu en juin 2017 avec le Ministre du Patrimoine wallon qui a accordé cette enveloppe complémentaire répartie sur 5 ans (2017 – 2021). Tout en garantissant le maintien de l’ouverture de la Cathédrale au public et au culte pendant les travaux, ces interventions devraient contribuer à l’attractivité touristico-économique de Tournai et à la revitalisation du quartier cathédral. Cela permettrait aussi d’intégrer le projet plus global « Smart Center » (IDETA). Le coût global de la poursuite des travaux est estimé à +/- 11 millions d’€ (nouvel accord-cadre de 7.5 M€ + 3,5 M€ solde restant de l’accord-cadre 2008). Pour ce nouvel accord-cadre, le taux d’intervention régionale a été maintenu à 95% et la participation de la Ville de Tournai se fera à hauteur de 1%. La Province de Hainaut, quant à elle, devra prévoir une intervention de 4% pour la poursuite des travaux de la Grande-Dame.

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 14 Juin, 2018 - 16:41