La cuisine, un prétexte à l’ouverture et à l’échange !

Dans le cadre des actions mises en place par la Province de Hainaut en faveur des réfugiés, le Lycée Provincial des Sciences et des Technologies de Soignies/Ecaussinnes a organisé dans son restaurant didactique Le Petit Granit un atelier culinaire favorisant l’échange entre des résidentes du Centre Fedasil de Morlanwelz et les élèves de la section hôtellerie.

"Face à l’actualité, la Province de Hainaut ne pouvait ignorer la problématique liée à l’arrivée massive de demandeurs d’asile dans notre pays". C’est dans ce contexte que le Président du Collège provincial, Serge Hustache a découvert ce projet qui fait partie intégrante d’une campagne d’actions plus large coordonnée par le Service de Communication.

La Directrice du Lycée provincial, Sonia Dupont a répondu à l’appel lancé par l’intermédiaire de la Direction Générale des Enseignements du Hainaut. "Nous avons été sondés pour savoir quelles actions pouvaient être organisées en fonction de l’offre de formation propre à chaque établissement scolaire. Privilégiant une approche spontanée, trois pôles d’activités sont ressortis avec l’envie de proposer des activités concrètes avec les résidents du Centre Fedasil de Morlanwelz".

Déjà en janvier dernier, les élèves de 5e et 6e année de la section coiffure ont initié un atelier relooking au profit des résidentes du Centre Fedasil. "Les dames étaient très satisfaites de cet atelier, elles ont choisi leur coloration, leur coupe. C’était une belle opportunité de retrouver leur identité féminine et de favoriser l’estime de soi", explique Simon Lefevre, Directeur Fedasil.

Le deuxième échange était axé sur la gastronomie. La première rencontre avec les élèves de la section hôtellerie, au sein du restaurant didactique Le Petit Granit, était basée sur un menu belge composé d’une soupe carotte/potiron, d’un waterzoï et d’une mousse au chocolat. Les dames du Centre Fedasil étaient alors les commis de cuisine des élèves.

Aujourd’hui, le rôle s’est inversé, ce sont ces mêmes dames originaires d’Algérie, du Maroc, de Macédoine et du Kosovo qui ont pris les commandes et ont élaboré un menu marqué d’une touche orientale.

De tels moments de rencontre entre les cultures sont propices à l’échange, à la spontanéité, à la curiosité et au partage de savoir-faire au travers des saveurs et la passion du métier. "Les médias polluent tellement l’image du "migrant" que nous voulions par l’organisation de ces actions permettre à nos jeunes de se forger leur propre opinion sur l’accueil des réfugiés", insiste Sonia Dupont.

La semaine prochaine, ce sera l’occasion d’expérimenter un tout autre domaine, celui du sport. Sur base d’une participation volontaire impulsée par un professeur d’éducation physique, un tournoi de mini-foot sera organisé en journée avec des équipes mixtes composées d’élèves du Lycée provincial et de résidents du Centre Fedasil.

D’autres pistes germent déjà ! Pour aller plus loin dans la compréhension de la problématique liée à l’accueil des réfugiés, le Lycée provincial des Sciences et des Technologies de Soignies/Ecaussinnes espère organiser prochainement une visite du Centre Fedasil de Morlanwelz.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 18 Février, 2016 - 16:47