La Province soutient le Maroc dans son développement professionnel

Ce jeudi 30 novembre, la Province de Hainaut, par l’intermédiaire de l’IPETP PS, une de ses écoles située à Farciennes, a passé un accord de partenariat avec un groupement marocain : le GENADEC. Entendez “Groupe Nord-Africain pour le Développement des Compétences”.

C'est l'histoire d'une collaboration nord-sud rondement menée... En octobre 2015, Abdelilah Khalifi, directeur général du GENADEC, contactait l’école provinciale afin d’envisager un partenariat pédagogique et technique dans la formation initiale et continue des conducteurs de poids lourds et de conducteurs d’autocars. Mars 2016, c'est au Maroc que s'établissait la programmation du projet ainsi que les bases du contrat de partenariat.

Pas plus tard que mi-octobre dernier, deux enseignants de l’Institut Provincial d’Enseignement Technique et Professionnel de Promotion Sociale de Farciennes se rendaient à Aïn Atiq, à proximité de Rabat et Casablanca. Leur mission : initier les formateurs du GENADEC  à la maîtrise du cours d’ADR; un cursus portant sur le transport de matières dangereuses par les conducteurs poids lourds. La législation en vigueur en Europe a également été enseignée. Elle sera d’application au Maroc d’ici un an. Hainaut-Enseignement prépare déjà les formateurs Marocains à dispenser la matière aux futurs stagiaires poids lourds. Une véritable reconnaissance internationale pour l’enseignement organisé par la Province de Hainaut dans un domaine aussi pointu que celui du transport. L’initiative provinciale est totalement transposable dans d’autres pays en demande de développement professionnel.

Lors de la cérémonie officialisant le partenariat, Abdelilah Khalifi a particulièrement remercié l’IPETP PS pour son implication. Il a insisté sur le fait que le partenariat mis en place prouve que les distances géographiques, les différences culturelles et les disparités réglementaires entre différents pays ne sont pas incompatibles avec la réussite d'un échange profitable à chacun. Bien au contraire, les différences sont des richesses et des opportunités.

Une expertise transposable

Les satisfactions sont déjà telles que l’expertise de l’enseignement provincial sera mise au service d’un autre secteur professionnel en demande de développement. L’école est actuellement en discussion avec ce même « Groupe » pour assurer des modules de  formation continue dans le domaines des soins et services aux personnes.

 

Plus d’infos:

http://www.etudierenhainaut.be/charleroi/ipetpps

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 1 Décembre, 2016 - 17:14