L’Afrique centrale s’expose à Charleroi

La Bibliothèque de l’Université du Travail propose actuellement deux expos : "Afrique centrale : naissance d’une littérature contemporaine", une plongée au cœur d’une littérature foisonnante, aux thématiques sociales, politiques et identitaires et "Frites & Manioc", les photos du collectif De Vizu pour mieux connaître la population originaire d’Afrique subsaharienne présente dans la région. Durant tous le mois d’octobre, des activités - atelier culinaire, contes, conférences - seront mises en place en marge des expositions.

 

Frites & Manioc

Ils s'appellent Jean-Claude, Émilie, Pélagie, Kitoko, Chantal, Mira, Giscard, Nestor, Jérémie... Ils sont originaires du Congo, du Cameroun, du Bénin, du Sénégal, du Rwanda, du Niger

Depuis quelques années, la population originaire d'Afrique subsaharienne est de plus en plus présente et visible à La Louvière et dans la région. Tous les jours, nous la croisons, sans vraiment la connaître. Le collectif De Vizu est allé à sa rencontre.

À l'heure où les murs s'élèvent, partout en Europe et dans le monde, il est urgent de construire des ponts entre tous, de réapprendre à vivre ensemble, de tenter la connaissance et la solidarité.


Afrique centrale : naissance d’une littérature contemporaine Capture d'écran de la sélection "Lire l'Afrique" de la Bibliothèque de l'UT

L’émergence, en Afrique centrale, d’une littérature écrite en français est le fruit d’un processus à la fois rapide et complexe, qui verra défiler des pionniers belges dès 1886, puis congolais à partir des années 1930.

L’exposition que réalisent les Archives et Musée de la Littérature se centre sur la production de la postindépendance. Elle propose une plongée au cœur d’une littérature foisonnante, aux thématiques sociales, politiques et identitaires, dans le sillage de la négritude, mais aussi centrée sur la crise de l’homme moderne aux prises avec la ville ainsi que le futur du continent africain.

Le théâtre n’est pas en reste : sa pratique est partout, des troupes amateurs au théâtre de propagande en passant par les productions des écoles d’art dramatique. Une attention est également portée à la diaspora, dont la production a contribué à revivifier ces dernières années une littérature quelque peu essoufflée, victime de la longue crise politique et économique qui mine le Congo depuis les années nonante.

Les deux expos sont à voir gratuitement jusqu’au 28 octobre dans l’atrium de l’Université du Travail à Charleroi (vernissage ce vendredi 29 septembre à 19h).

 

  • Samedi 7 octobre, de 9h30 à 12h30

Atelier culinaire africain avec la youtubeuse culinaire Lyvie's cooking. Un plat africain réalisé par Lyvie's cooking
La participation est gratuite mais l'inscription est obligatoire.

  • Mardi 10 octobre, à 19h

Contes africains et accompagnement musical traditionnel par la Maison du Conte de Charleroi. Pour un public familial

  • Jeudi 12 octobre, à 19h

Conférence "Afrique centrale : naissance d’une littérature contemporaine" par Jean-Claude Kangomba, attaché scientifique aux Archives et Musée de la Littérature.

  • Mardi 17 octobre, à 19h

Conférence "Afrique centrale : des arts traditionnels aux arts actuels" par Maximilien Atangana, animateur au Secteur Éducation permanente et Jeunesse de la Province de Hainaut.

Pour les quatre dates, réservation au 071 53 13 33 ou ut.langlois@hainaut.be

Et pendant toute la durée des expos, la Bibliothèque de l’Université du Travail met en avant les ouvrages de ses collections en lien avec les activités proposées sur sont site http://biblio.ut.be, rubrique Sélections.

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 28 Septembre, 2017 - 17:12