Le skateboard : un art visuel pour Zarka

Le BPS22 – Musée d’art de la Province de Hainaut- présente la 1ère exposition belge de l’artiste français pluridisciplianaire Raphaël Zarka.  Visible jusqu’au 7 janvier, elle se focalise sur la un modulepratique du skateboard.

 Connu comme l’un des rares historiens du skateboard, qu’il pratique également, Zarka est un artiste dont l’œuvre se construit sur des formes existantes qu’il s’approprie et retransmet via la sculpture, la peinture , le dessin , la photographie ou la vidéo. Cette exposition mêle cette double influence artistique et urbaine.  Au cours de ses études, l’artiste a mesuré combien  le skate influençait sa perception des formes et des  matériaux. Les skateurs exploitent librement toute une série de revêtements et d’obstacles, donc des formes, qu’ils relient entre elles par le parcours qu’ils tracent en ville.

 Un skatepark en live !

 « Avec la série Paving Space, Zarka a installé un ensemble architectural composé de modules qu’il a assemblé afin de réaliser des sculptures aux contours variés, véritable invitation pour tenter les figures » explique Pierre-Olivier Rollin, directeur du BPS22. L’artiste a transformé la Grande Halle du Musée en un skatepark inédit. Les visiteurs et les skateurs peuvent évoluer librement à travers ses sculptures modulaires inspirées par les volumes géométriques du mathématicien Arthur Schoenflies.  « Nous accueillons parfois le Roller Derby en nos murs. La pratique du skate-board en ville pose la question de la sous-culture et l’appropriation du milieu urbain par les skateurs. Zarka présente ici des modules dérivés de son intérêt pour les formes mathématiques.  L’artiste compare les skateurs à des inventeurs qui s’approprient certains éléments du tissu urbain et lui donnent de nouveaux usages. Ici ce sont des formes simples qui permettent des configurations modulaires qui peuvent être utilisées par les skateurs. Zarka a étudier les mouvements des skateurs pour pouvoir organiser l’espace »   Du haut de la mezzanine, les visiteurs peuvent apprécier la force sculpturale des modules évoquant un parc de sculptures modernes que la virtuosité des skateurs exécutant leurs figures de style..   « Pour moi ce sont des sculptures instrumentales, je les vois comme des partitions » précise Zarka.  

 Riding Modern Art

un skateur sur un moduleUne partie de cette série de photos en noir et blanc a été présentée par Zarka à la Biennale de Lyon  Ces tirages montrant des skateurs qui réalisent des figures sur des sculptures modernes installées dans l’espace public, un peu partout dans le monde. Parmi la cinquantaine de photographies, une d’entre elle, très spectaculaire, montre le skateur carolo David Martelleur. « Je ne suis que le collectionneur, ce  sont des archives que je recueille depuis 10 ans.  Toutes les sculptures photographiées représentent des formes abstraites, les skateurs mettent paréo coloréen évidence ce que le sculpteur voulait au départ mettre en évidence. Ils s’approprient l’espace » confie l’artiste.  

 Magnum

Pour le BPS22, Herman Byrd (label créé par Erwan Mahéo et Sébastien Reuzé)  lance Magnum, une édition de 18 modèles de paréos en soie aux couleurs franches et estivales. Les thèmes de la plage et de la fête se retrouvent tant dans le design des paros que dans leur présentation. Entre art et édition, les paréos sont à vendre (à un prix abordable).. L’espace du musée est ainsi transformé en espace commercial et la scénographie joue avec les codes de la publicité et le vocabulaire de l’art.

En savoir plus : https://www.facebook.com/Cdanslapochetv/?hc_ref=ARSxAzcbXdWTOjc1RMHkmIWG...

Infos
Boulevard Solvay 22 à Charleroi
071/27 29 71
info@bps22.be
www.bps22.be

 

Enregistrer

Enregistrer

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 7 Septembre, 2017 - 14:55