L’éducation contre le racisme

À Charleroi, le milieu associatif s’est mobilisé pour accueillir l’exposition "Etre humain, vivre ensemble" proposée par la fondation de Lilian Thuram. Qui mieux que l’ancien footballeur pour présenter le projet, venir à la rencontre des étudiants et des acteurs de terrain pour leur parler en toute franchise du racisme et des préjugés qui souvent le génèrent ? On ne naît pas raciste, c’est un mécanisme qui se construit. À nous de faire preuve d’intelligence pour déconstruire les discours qui mènent à la haine et au rejet de l’autre ! L’expo est à voir à la Bibliothèque de l’Université du Travail jusqu’au 31 mars.

L’expo, co-conçue par la fondation Lilian Thuram "Education contre le racisme" et l’Association française des Petits Débrouillard, propose de fournir aux acteurs de terrain un ensemble d’outils et une scénographie pour éduquer les jeunes au vivre ensemble et contre le racisme. À Charleroi, c’est le Centre Educatif Communal Secondaire La Garenne qui est à l’initiative de l’accueil de cette expo. "Une mission importante de l’école est d’assurer aux jeunes une formation cohérente qui leur enseigne l’humanisme et les valeurs positives, le rejet des discriminations et du racisme et qui les conduira vers une vie d’adultes épanouis et ouverts aux autres cultures", explique Claudine Guilin, professeur à La Garenne. Deux élèves expérimentent l'une des tables interactives de l'expo. Le thème de la table "tous différents, tous égaux"

Dès la présentation du projet, l’école a très vite été rejointe par des partenaires enthousiastes : la Bibliothèque provinciale de l’Université du Travail, le secteur Éducation permanente de la Province de Hainaut, le Centre d’Action Laïque, le Centre Régional d’Intégration (CRIC), le Centre Ener’J, le Collectif Carolo des Africains pour la Diversité (COCAD) et la Plateforme de lutte contre le racisme et les discriminations. "Au total, 30 personnes issues de ces différentes associations ont été formées pour guider l’exposition, dont des étudiants en animation de La Garenne, détaille Nathalie Dubois, directrice de la Bibliothèque de l’UT. Nous allons donc accueillir jusqu’à la fin du mois les écoles qui le souhaitent pour un parcours interactif et ludique de plus ou moins 2h30".

Changer notre regard, oublier nos certitudes

Lilian Thuram est venu à la rencontre des étudiants de La Garenne, impliqués à 100% dans le projet. Pour lui, la meilleur défense contre le racisme, c’est essayer de comprendre les mécanismes qui l’induisent pour ne pas les reproduire. "Quand on entend le même discours pendant des années, on finit par croire que c’est vrai. Prenons l’exemple de la domination coloniale ou du conditionnement religieux. Il faut être attentif, faire preuve d’intelligence pour décortiquer les discours qui amènent à penser que certains sont inférieurs à d’autres. Nous sommes tous porteurs de préjugés, il faut apprendre à dépasser cela, changer notre façon de penser, ne pas rester enfermés dans des certitudes. C’est là qu’est le danger, lorsque l’on crée des catégories, des "nous" et des "eux", des "je suis mieux que vous". C’est d’ailleurs la base des discours d’extrême-droite".

L’exposition est destinée aux jeunes de 8 à 14 ans et propose douze tables d’activités ludiques à réaliser, favorisant le questionnement et des mises en situation où le public est actif. Elle est gratuite avec réservation obligatoire auprès de la Bibliothèque de l’Université du Travail – 071 53 14 90 ou 071 53 12 72 – http://biblio.ut.be

 

Infos : www.thuram.org

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 9 Mars, 2017 - 17:09