Les soins palliatifs : une transition plus confortable

L'Institut Provincial Supérieur des Sciences Sociales et Pédagogiques de promotion sociale (IPSMa ps), à Charleroi, propose des formations qui  rencontrent les besoins exprimés dans des secteurs en pénurie tels que les soins infirmiers. Une nouvelle formation en soins palliatifs a été ouverte !

«  La population vieillit, certaines pathologies, comme les cancers, se développent. Il est clair que les besoins en soins et en accompagnement adéquat vont s’accentuer »  explique Martine Fevry, directrice  de l’IPSMa ps. « Suite à ce constat, nous avons décidé d’ouvrir deux formations en soins palliatifs, une axée sur les aspects infirmiers, l’autre sur les aspects médico-pycho-sociaux. Nous sommes le seul établissement en promotion sociale à proposer ces formations dans la région ».

Transmission de savoirs et de savoir-faire

Les cours seront donnés par des professionnels de terrain, tous spécialisés dans les soins palliatifs. Pour ce faire, une collaboration est  née entre l’école et la Plateforme de concertation en Soins Palliatifs du Hainaut oriental (située à Charleroi).

« La Plateforme a, entre autres, une mission de formation. Lorsque l’IPSMa ps nous a contactés, nous avons été partants pour mettre en place deux modules de formations conjointes» explique Anne-France Josse, psychopédagogue et coordinatrice de la Plateforme.

Le programme doit correspondre aux exigences de la Wallonie par rapport à la qualification en soins palliatifs et répondre aux besoins réels du patient. Les étudiants doivent être capables d’élaborer des stratégies d’interventions en soins palliatifs incluant une équipe pluridisciplinaire, d’analyser les problématiques médicopsycho-sociales et éthiques associées aux soins palliatifs, d’accompagner une personne en soins palliatifs et son entourage proche dans la souffrance physique et psychique. « Les formations abordent les aspects sociaux, les sciences sociales, les sciences biomédicales et les soins infirmiers. Forcément, nos formateurs ont des fonctions différentes et sont tous des acteurs actifs de terrain. Nous faisons appel, en fonction des spécificités abordées, à des infirmières spécialisées, des psychopédagogues » précise Kelly Decendre, coordinatrice.  « Une infirmière en soins palliatifs peut expliquer comment fonctionne une unité de soins palliatif, comment aborder les soins à domicile ou en maison de repos. Le travail d’équipe est important, il est primordial de communiquer avec ses collègues, de mettre en place des outils efficients. Nous apprenons aux élèves comment travailler en réseau, nous les informons aussi sur l’aide aux familles. On aborde le droit des patients, la loi sur l’euthanasie. On explique la prise en charge du patient, les spécificités des soins palliatifs  car en dehors des médicaments et du traitement  il faut pouvoir prodiguer des soins et toujours se poser la question ; qu’est-ce que je peux faire pour le patient, pour son confort de vie ? ».

En pratique

Formation en soins palliatifs : aspects infirmiers : accessible aux infirmiers brevetés et bacheliers infirmiers, 80 périodes organisées début octobre.

Formation en soins palliatifs : aspects médico-psycho-sociaux, accessible aux infirmiers brevetés ou bacheliers des catégories sociales ou paramédicales (assistants sociaux, ergothérapeute, kinés, etc.  ),  100 périodes organisées à partir du 29 septembre.

Infos

IPSMA ps
Boulevard Roullier 1 à Charleroi
 071 53 17 58
http://www.etudierenhainaut.be/charleroi/actualite-ipsmaps/798-formation...


Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 14 Septembre, 2017 - 16:55