Les sommeliers promis à un bel avenir

Sommelier du vin, du thé, du café, de la bière ou même des spiritueux ; cette profession, qui a cru un temps disparaître, regagne ses lettres de noblesse. Un métier en vogue auquel forme la Province de Hainaut, par l'intermédiaire de la Promotion Sociale Secondaire de Mons Borinage, seule école de la région à organiser ce certificat de qualification.

Restaurants, cafés, bars à vin, négoces, bistronomes, rayons des grandes surfaces ; les possibilités d’embauche ne manquent pas et sont en hausse. Pas seulement pour conseiller le client sur les accords « mets/boissons ». Le sommelier gère aussi le stock et établit les cartes. Même le service de la sommellerie en ligne existe. 

« Cette formation est organisée en journée, les lundis et mardis », précise Vincent Everaert, chef d’atelier. « Une organisation optimale pour combiner formation et emploi dans l’HORECA , un domaine où l’on travaille essentiellement en soirée, avec, comme jours de congés hebdomadaires, les lundis et mardis. Ces conditions sont idéales pour un restaurateur qui voudrait permettre à son personnel de se perfectionner ». La fonction nécessite notamment  une connaissance irréprochable du produit proposé : région viticole, cépage, histoire du vigneron, profil aromatique…

S’agissant d’un Certificat de qualification, spécifique à l’enseignement secondaire supérieur de promotion sociale, la formation comprend des stages obligatoires. « En deux ans d’existence, la formation a vu ses étudiants passer par le Château du Mylord, L’Impératif, la cave du Carrefour des Grands Prés et les Vins Brunin à Tournai », souligne fièrement Vincent Evereart. Certains stages se soldent parfois par un contrat définitif ! 

« Nos étudiants ont la chance de suivre les cours dans les infrastructures modernes et de pointe du Centre d’Excellence des Métiers de l’Hôtellerie de Saint-Ghislain », ajoute Jonathan Darville, sous-directeur. "De ce fait, ils bénéficient gratuitement des formations ponctuelles données par les chefs étoilés comme Luc Broutard ou Yves Matagne". Un plus pour ces futurs professionnels dont la principale mission consiste à proposer un breuvage en harmonie avec le plat choisi.

Par ailleurs, l’équipe pédagogique permanente de la section est composée notamment de professionnels du secteur au parcours exemplaire. Citons Rodolphe Quehe, élu meilleur sommelier de Belgique par le passé. Son CV est impressionnant : « il a évolué à L’Impératif et dans un 2 étoiles au Guide Michelin en France », précise Vincent Everaert.

A côté de cette formation qualifiante et professionnalisante, l’école organise également des modules en soirée. Ils peuvent être suivis de manière indépendante. « Spiriteux, œnologie, initiation à la dégustation, vins de France, du Monde et d’Europe, la plupart des participants s’inscrivent dans un but d’épanouissement personnel. D’autres, par contre, se lancent de nouveaux défis professionnels. C’est le cas d’une étudiante du module Spiritueux qui ouvrira prochainement son bar à cocktails».

Preuve de l’évolution du métier, la sommellerie s’ouvre donc aux femmes. Leur insertion est représentative d’une profession résolument engagée vers un avenir prometteur.

Les métiers de bouche à la Prom Soc Secondaire Mons Borinage :

  • Pâtissier
  • Oenologie
  • Commis de cuisine
  • Chocolatier - confiseur
  • Restaurateur
  • Sommelier
  • Etude des boissons spiritueuses

Infos et conditions d’accès : http://www.promsoc.net/wordpress/

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 30 Août, 2017 - 16:22