L'horticulture, nouveau métier technologique

Découvrir aujourd’hui le matériel de demain en matière d’horticulture, c’est l’idée qui a germé dans la tête des organisateurs de cette démonstration par une grande firme du secteur. Durant une après-midi entière, les élèves de l’école horticole de l’Athénée provincial Jean d’Avesnes de Mons ont pu découvrir l’outillage spécifique à leur profession et à la pointe de la technologie. 

Une rencontre qui s’est révélée être un véritable laboratoire. « L’horticulture est un secteur porteur mais il faut reconnaître que ce métier est parfois rude. Il est impossible de gérer toutes les situations avec des machines. Mais quand il est possible de le faire, nous pensons qu’il est primordial de permettre à nos élèves de se familiariser avec les dernières technologies. La main de l’homme agira toujours dans la finition » souligne Vincent Fourneaux, chef d’atelier de l'école horticole. 

Tronçonneuses, broyeuses, taille-haies, tondeuses, motoculteurs, fraises à neige, scies d’éclaircissages forestières ou autres motoculteurs ont pris vie sous les yeux des élèves. Ici, les moindres spécificités sont détaillées. Une tâche, un outil. Un matériel professionnel qui donnera assurément du confort dans le travail de ces horticulteurs en herbe. Etre en phase avec la réalité du terrain reste une des priorités de l’enseignement provincial. Ce genre d’action permet aux apprenants de ne pas être en décalage avec la vision du secteur.

« C’est un privilège pour nous de tester ce genre de matériel. Nous sommes déjà bien équipés à l’école mais ici, quasi la totalité des outils est en démonstration. J’utilise aussi du bon matériel en stage. Le formateur nous a donné pas mal d’astuces qui nous permettront aussi d’éviter des accidents, des petites manipulations qui peuvent avoir de grands effets. C’est un métier physique et rude qui demande de l’endurance alors autant utiliser un matériel performant et adéquat. Je suis content de participer à la démonstration, ça met notre métier en valeur » observe Nathan Fiévet, élève en 7e Horticulture.

Un plus donc pour les horticulteurs de demain !

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 30 Novembre, 2017 - 17:10