Projet cinéma à l'Ecole du Futur de Mons. Clap, deuxième !

La grammaire du cinéma, la grammaire du verbe et du franc parler. Tels sont les talents du réalisateur Diego Vignatti qui accompagnera, pour la deuxième année consécutive, les élèves de l’Ecole du Futur de Mons dans un projet relatif au 7ème art.

On pourrait aisément parler d’histoire d’amour entre ce prof et les élèves de l'enseignement organisé par la Province de Hainaut. L'amour, thème souvent exploité au cinéma, se décline ici sous une forme bien concrète. Le désir de transmettre une passion d’un côté, et le désir d’apprendre, du côté des élèves. Une alchimie qui prend tout son sens quand on connaît la rigueur de Diego.

« Les amis, j’attends de vous de la rigueur, de la discipline, du respect, de l’engagement, de la passion dans ce projet. Comptez sur moi pour vous secouer ». Voici les premiers mots émis par le réalisateur-enseignant lors de la séance d'information aux élèves de 5ème "Littéraire" qui suivront le cours de cinéma tout au long de l'année. Le ton est donné. Les exigences ne sont pas passées inaperçues. En témoignent les apprentis-réalisateurs de l'an dernier, également présents lors de la présentation. Forts de cette expérience humaine, technique, intellectuelle, citoyenne et culturelle, ils remettraient bien le couvert cette année encore !

Collaboration entre Hainaut Enseignement et Hainaut Cinéma, le projet ne peut qu'enrichir l'enseignement provincial, qui poursuit notamment la mission de sensibiliser ses jeunes aux médias, à la culture et de les orienter à travers la découverte des métiers, quels qu'ils soient. 

Comme l'an dernier, la mise en place se fera sous forme d’ateliers interactifs qui seront dispensés au Cinéma Plaza-Art, et inclus dans la grille horaire, avec notation au bulletin. Des rencontres "grandeurs natures" seront présentées au fur et à mesure du projet. Les participants pourront ainsi appréhender la grammaire du cinéma, la rédaction de scénarios, apprivoiser les techniques de réalisation et de montage, sans oublier la découverte du monde du 7ème art. Bref, découvrir et contempler l’envers du décor qui rencontre en tous points de nombreux aspects des programmes de cours, comme l'analyse des grands textes en littérature. L’équipe éducative accompagne l’aventure. Dès janvier, les tournages commenceront. les élèves passeront à l'action. Certains joureront le rôle de metterur en scène. D'autres seront les comédiens de leur propre court-métrage. 

Que de marches à gravir d’ici mai 2018 pour récolter les lauriers de ce dur labeur mais l'école n'avance plus dans l'inconnu.

« L’an dernier, confie Jocelyne Laurent, directrice de l'Ecole du Futur, j’avais peur du résultat au vu des attentes professionnelles du projet, des délais imposés et de l’horaire alourdi pour les élèves motivés. Mais aujourd’hui, je suis impatiente de voir les fruits de cette deuxième édition. Un beau projet qui combine pédagogie et réalité du terrain ». 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 14 Septembre, 2017 - 16:55