Raphaël Zarka bientôt au BPS22

Le BPS22 Musée d’art de la Province de Hainaut à Charleroi prépare, actuellement, la première grande exposition muséale, en Belgique, de l’artiste français Raphaël Zarka (Montpellier, 1977). Coproduite avec l’Espace d’art contemporain de Castellón (ES), elle se tiendra du 2 septembre 2017 au 7 janvier 2018 et se focalisera sur la pratique du skateboard. En attendant, profitez des derniers jours de la grande rétrospective consacrée à l'artiste belge Marthe Wéry, elle se termine le 23 juillet! 
Raphaël Zarka est un artiste singulier qui excelle dans la sculpture comme dans la peinture, le dessin, la photographie ou la vidéo. Mais il est également connu et reconnu comme étant l’un des rares historiens du skateboard, discipline qu’il pratique depuis son plus jeune âge, suite à la publication de trois ouvrages: Chronique lacunaire du skateboard (2009), La Conjonction interdite (2011) et FreeRide, skateboard, mécanique galiléenne et formes simples (2011).
C’est au cours de ses études artistiques que Raphaël Zarka mesure combien sa pratique du skateboard influence sa perception des formes et des matériaux. Il comprend alors que son intérêt pour les typologies de formes et pour les textures de surfaces rejoint ses préoccupations de skateur qui exploite librement les
obstacles (rampes d’ escalier, bancs, etc.) et les déclivités des villes pour les relier entre eux par son parcours. Ainsi, il réalise qu’il trace de "nouveaux parcours"
entre des formes lorsqu’il recense, par exemple, en un étrange atlas affranchi de la chronologie historique et de la géographie, toutes les apparitions du rhombicuboctaèdre (une forme géométrique à 26 faces, 8 triangulaires et 18 carrées).
En 2007, il présente, lors de la Biennale de Lyon, les premiers éléments de sa série Riding Modern Art. Il s’agit de reproductions en noir et blanc de photographies, tirées de magazines de skateboard, montrant des skateurs réalisant des figures sur des sculptures modernes installées dans l’ espace public. Les photographies soulignent la manière dont les skateurs peuvent s’approprier l’espace urbain, y compris les œuvres les plus célèbresde l’histoire de l’art. Depuis, cette série est devenue une importante œuvre participative à laquelle contribuent différents photographes et skateurs. Elle sera présentée, au BPS22, pour la première fois dans sa version la plus complète avec plus de soixante photographies prises dans le monde entier. L’une d’entre elles, particulièrement spectaculaire, met à l’honneur le skateur carolo David Martelleur rendu célèbre par le film de Philippe Petit, Danger Dave(2014).
Poursuivant ses recherches sur les typologies de formes, Raphaël Zarka en vient à s’intéresser aux volumes géométriques recensés par le mathématicien allemand Arthur Moritz Schoenflies (1853-1928). Il s’en approprie le module 329, sorte de U à bords biseautés, et en fait réaliser plusieurs exemplaires en acier corten; il assemble ensuite ces modules en différentes sculptures et invite enfin des skateurs à rider ses œuvres, comme dans un vrai skatepark! Avec cette série Paving Space, l’artiste rassemble en une installation ses préoccupations: créer un puissant ensemble sculptural au départ d’une forme qu’il s’est approprié et inviter des skateurs à s’en emparer à leur tour. Grâce à ce dialogue entre œuvres et skateurs, entre le musée et la rue, Raphaël Zarka renverse les
valeurs traditionnelles du monde de l’art.
Pour l’exposition au BPS22, la Grande Halle du Musée sera exceptionnellement transformée en un vaste skatepark. Une quarantaine de modules formeront des ensembles de sculptures accessibles aux skateurs. Du haut de la mezzanine, les visiteurs pourront apprécier autant la force sculpturale des modules assemblés, évoquant un grand parc de sculptures modernes, que la virtuosité des skateurs exécutant leurs figures de style... Car le skate, comme l’art, est aussi une affaire de style!
Curateur : Pierre-Olivier Rollin
Raphaël Zarka est représenté par la galerie Michel Rein, Paris/Brussels et la galerie Luciana Brito, São Paulo.
Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 17 Août, 2017 - 16:20