Supracommunalité : 12 projets ambitieux validés par le Conseil provincial

Affichant chaque année un peu plus sa vocation supracommunale, la Province de Hainaut avait lancé en début d’année un appel auprès des communes pour le co-financement de projets réunissant au moins d’eux d’entre elles. Elle avait pour cela inscrit un million à son budget 2017, soit l’équivalent de 0,75 € par habitant. Message reçu par les communes et les territoires qui ont rentrés 12 projets qui seront soutenus financièrement pendant 2 ans par la Province.

Le Conseil provincial, à l’unanimité, a validé des dossiers résolument inscrits dans les préoccupations de gouvernance, d’attractivité territoriale et de développement durable (voir notre infolettre #431). Citons, parmi les principaux, le co-financement du réseau vélo "points noeuds" au sein du territoire de Coeur de Hainaut (709 000 € en deux ans), la participation au développement de l'attractivité du territoire du bassin de Charleroi (452 000 €) et une implication provinciale dans l'opération "Un arbre pour la Wallonie" (252 000 €).

Sérénité face au débat sur les provinces

Hasard de l’actualité : l’ambitieux co-financement des projets supracommunaux a été voté au moment même où le débat sur l’Institution provinciale animait les négociations issues de la crise politique francophone. L’o

Les parcours vélo "points noeuds"ccasion pour le Président du Collège provincial Serge Hustache d’exprimer le point de vue du Collège hainuyer.

« La situation est somme toute cocasse, a-t-il estimé-t-il : certains états majors de partis en appellent à remplacer notre institution par une structure supracommunale pour réaliser… ce que nous sommes précisément en train de faire ».

Dans ce contexte de crise, Serge Hustache en appelle au calme : « gardons notre sérénité tout autant que notre détermination. Ce qui nous intéresse aujourd’hui ce sont les services qui sont rendus à la population et le devenir de celles et ceux qui les concrétisent au jour le jour : ses 10.000 agents. Nous serons intransigeants quant à la défense de leur statut et de leurs intérêts ! Vouloir revoir la gouvernance locale n’est pas une ineptie mais les élus provinciaux doivent être associés à une réforme concernant aussi les élus communaux et ceux qui ont entrepris de construire les communautés de territoire. Ensemble, nous pouvons organiser une gouvernance multiniveaux cohérente et ne nécessitant pas de révolution institutionnelle ni l’apparition de structures nouvelles pour en remplacer d’autres ».

Nos reportages :

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 28 Juin, 2017 - 19:59