Une matinée didactique sous le regard du patron des écoliers

Au-delà de la traditionnelle visite des classes pour la distribution de bonbons, le grand saint a eu l’occasion d'assister aux activités organisées par la section "animation" du Lycée Provincial Hornu-Colfontaine. Chouette opportunité, dans ce contexte détendu, pour ces apprenants de démontrer leur expertise aux élèves du premier degré.

En musique et dans une ambiance festive, tout a été pensé pour le bien-être des jeunes participants. Jeux, devinettes, blind-tests et animations en tout genre ont égayé ces moments. Les futurs animateurs ont mis sur pied l’équivalent d’un jeu télévisé et aucun détail n’a été épargné. De la présentation à la proclamation des résultats, tout s’est déroulé comme sur un plateau.

Cinéma, musique, séries télés et dessins animés cultes ont été passés au peigne fin par ces animateurs en herbe. « Pour nous, c’est vraiment chouette de tester nos créations sur un vrai public. Les petits ont vraiment joué le jeu. Ils ont respecté notre travail, nous sommes heureux car c’est une réussite. Merci aux profs de nous avoir poussé dans ce projet. Je souhaite devenir éducateur », nous confiera Loïs Muratore, élève en 5TQ Animation .

Les questions s’enchaînent, l’intensité monte, les résultats sont serrés quand tout à coup un énorme gong retentit. Le silence s’installe dans le réfectoire. Chacun se regarde, s’interroge. Comme prévu dans le règlement établi par les élèves - animateurs, l’équipe qui triche perd dans la foulée 5 points au classement final. Une fois l’équipe frauduleuse sanctionnée, le jeu peut repartir. « Dans une école, les règles sont importantes. Ici, c’est pareil. Même si ce n'est qu'un jeu, nous voulons partager des valeurs essentielles comme l’honnêteté et le respect » , nous dira Valentin, élève en 6 TQ Animation.

Une matinée didactique placée sous le signe de la convivialité qui portera du fruit dans les semaines et mois à venir. « Ce genre de moments permet tant aux élèves qu’aux professeurs de se découvrir sous un angle différent. Dans ce cas de figure, ce sont trois entités qui se rejoignent autour d’une même initiative",  explique Anaïs Aliagas, enseignante en techniques éducatives. "Les « petits » sont encadrés par les « grands » et, naturellement, les profs coordonnent le processus. Une bonne mise en pratique avant d'entrer dans la période des bilans.

Saint-Nicolas a eu le privilège de proclamer les résultats pour le plus grand plaisir des élèves. L’occasion aussi pour lui d’ouvrir le buffet composé de friandises, de cougnolles et du traditionnel chocolat chaud.  

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 7 Décembre, 2017 - 16:59