5 écoles provinciales labellisées au Forum Ecole durable

Ce label a été officiellement remis lors du Forum des écoles en développement durable à La Louvière.

label7 écoles, dont 5 de la Province de Hainaut, ont présenté leurs projets EREDD (éducation relative à l’environnement et au développement durable) à l’Athénée provincial de La Louvière - Arts & Métiers. La journée a été marquée par des activités variées comme des défis, des vidéos, des dégustations ainsi qu'une cérémonie de remise des labels et de certificats. Un repas durable a été offert par Proxial aux 246 participants.

La Province de Hainaut est fière de compter 5 établissements labellisés : l'Institut d'Enseignement Secondaire Paramédical Provincial de Mons, le Lycée Provincial d'Enseignement Technique du Hainaut de St Ghislain, l'Institut Provincial d'Enseignement Secondaire d'Ath, le Lycée Provincial des Sciences et des Technologies - Ecole du futur de Soignies, l'Institut Jean Jaurès de Charleroi.

École durable est une démarche de labellisation qui vise à faire évoluer l’école vers plus de durabilité et qui incite l’implication d’élèves et enseignants dans des projets citoyens. Nos écoles sont hyperactives dans ce domaine. Classes du dehors, tri des déchets, circuit court dans l’alimentation, mare biologique, recyclage, sensibilisation, autant d’actions menées au quotidien.  

ipes athPour prouver au jury que nos écoles s'inscrivent dans une démarche de développement durable, des visites de terrain ont lieu.

Par exemple, une équipe  de professeurs de l'Ipes d'Ath, coordonnée par Cécile Gilboux, cheffe d’atelier, a reçu Valentine van Gameren, chargée de projet à la Direction du développement durable du Service Public de Wallonie et Emilie Varin, chargée de mission à l’ASBL COREN.

Membres du jury, elles sont chargées d’examiner la candidature et la façon dont l’école provinciale est performante dans le domaine du développement durable.

A Ath, le professeur d’histoire, a pris en main l’organisation du marché fermier dans le cadre des journées Portes Ouvertes : « Nous voulons mettre en avant la richesse de l’enseignement. Ce marché sera une vitrine de produits locaux issus de nos anciens élèves devenus producteurs ou artisans et d’autres des Parcs Naturels du Pays des Collines et des Plaines de l’Escaut. Nous collaborons aussi avec la ferme du CARAH et la Haute Ecole Condorcet pour l’organisation afin d’offrir au public une diversité de produits à découvrir».

Le  professeur de français utilise régulièrement avec ses élèves un local dit  "zen" pour donner cours d’une manière alternative.

«Sortir du cadre habituel est important pour le bien-être des élèves qui profitent de ce nouvel espace pour des lectures, des projections, des discussions, des ateliers… ».ipes ath

Cette philosophie a guidé un autre projet collaboratif imaginé par les représentants de la précédente Assemblée des Jeunes du Hainaut : « La classe du dehors ».

Cette classe en plein air, ouverte sur une mare pédagogique, permet de dispenser des cours dans un cadre verdoyant tout en sensibilisant à la biodiversité. Cette année,  le projet « Du bac aux animaux, il n’y a qu’un pas » verra le jour.

Le tri des déchets fait  partie de la vie de l’école. Joëlle Cambier, professeur de sciences ainsi que d’autres professeurs ont mobilisé les élèves à cette gestion raisonnée des déchets : « Référencer, lister, trier, dispatcher les poubelles de tri dans les classes et les couloirs, sensibiliser les élèves mais aussi le personnel est une mission que nous menons collectivement au quotidien. 150  élèves participent au grand nettoyage de Be Wapp ».

Yanis Vanwijnsberghe, élève de 4e TT agro  entretient les plantations et les parterres entourant la salle de sport : « De la 1ère à la 5e, ce projet avec M. Leleux nous  permet de travailler la terre, de planter des rosiers, des haies d’espèces indigènes, des vignes d’expérimentations et maintenant de l’entretenir à long terme. »

Le projet « Expo Sciences » est un exemple de dynamique durable.

Près de 20 projets, une centaine d’élèves concernés, un jury et une remise de prix lors des Portes Ouvertes. Quelques élèves ont dévoilé leurs expériences, parmi ceux-ci, Laurence et Elise, élèves en 3e : « Quand on le laisse fermenter, le kombucha devient un cuir végétal avec lequel nous projetons de faire des boucles d’oreilles. C’est aussi une boisson, l’idée est ici de ne rien jeter. »

Dans un autre domaine, celui du devoir de mémoire, les classes de Patricia Bodart entretiennent ce devoir au travers de visites, de séjours mémoriels à Anvers et prochainement à la Maison d’Izieu, d’expositions ou encore d’une représentation théâtrale.

Autant de projets et de dynamisme dans lesquels s’impliquent élèves et enseignants et qui mériteront ce renouvellement du «Label Ecole Durable».

 

 

 

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 15 Mai, 2024 - 12:59