Bientôt Déjà Hier

L’exposition Bientôt Déjà Hier  - Métamorphoses et écoulement du temps du Centre de la Gravure et de l’Image Imprimée est présentée, jusqu'au 8 septembre, dans le cadre de la Biennale Art4 photos d'un visages qui viellit Tour.

 Elle trouve son origine dans l’acquisition par la Ville de La Louvière pour la collection du Centre de la Gravure d’un portfolio de Roman Opałka comprenant cinquante autoportraits de l’artiste réalisés selon un protocole immuable depuis 1965 jusqu’à son décès. Ce protocole visait à inscrire la trace d’un temps irréversible.

"Très vite, il est apparu que cette thématique du passage du temps était fort présente dans les œuvres de nos collections ; les raisons en résident, peut-être, dans certaines spécificités de l’estampe : par nature, la gravure se prête à la série, à la séquence, à la déclinaison au sein desquelles chaque œuvre existe à la fois pour elle-même et comme fragment d’un déroulement temporel. Par ailleurs, le processus technique de mise en œuvre de l’estampe, qui comprend de multiples étapes et passe par un transfert, induit naturellement une forme de lenteur et de délitement du temps" explique la directrice  Catherine de Braekeleer.

 Suspendu, perdu, dissimulé, brouillé, effacé, écoulé, digéré, caviardé, capturé, maitrisé, fixé, combattu, instrumentalisé, figé, altéré, métamorphosé..., le concept du temps et de sa trace est abordé au travers de multiples points de vue au fil d’une lente déambulation parmi les œuvres, bien souvent sérielles, des collections du Centre de la Gravure et de l’Image imprimée à La Louvière.

 Infos :  www.centredelagravure.be

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 18 Avril, 2019 - 15:58