Boum ! Christel Deliège est lauréate du Prix du Hainaut des Métiers d'Art

 La Binchoise Christel Deliège est lauréate du Prix des Métiers d'Art 2021. Sa création "BOUM" rend hommage à la femme!

BoumAvec ce magnifique collier en argent, la designer (en italien, on dit : cerista orafa) a remporté le Prix des Métiers d'Art du Hainaut.   "Le temps s’est arrêté. Cette période COVID s’est imposée par une demande implicite à l’égard des femmes : un soutien inconditionnel à la famille. Un revers perfide. Maintenant, tout doit recommencer. Il y a celles qui ont perdu leur emploi, mais il y a celles qui ont aussi perdu la vie. 2020 et 2021 n’ont pas été des années à retenir en termes positifs d’égalité entre les femmes et les hommes. Tant de femmes ont vécu cette pandémie dans la pauvreté. De nombreuses femmes ont été forcées de rester à la maison avec leur agresseur. Beaucoup de femmes travaillant en première ligne ont sacrifié leur vie pendant plus d’un an. Le covid a un taux de mortalité plus élevé chez les hommes mais a un impact énorme sur les femmes. Nous ne devons pas laisser la situation s’enraciner. Le clitoris n’étant pas seulement un symbole du plaisir féminin, mais étant un symbole de l’égalité (nous avons tous un pénis) entre les femmes et les hommes, il a été placé au centre de mon collier. La partie centrale symbolise une explosion, une hémorragie, une prise de conscience très forte de la situation rétrograde vécue ces derniers mois.", témoigne Christel Deliège. "Les gouttes de grenat et toutes les pierres de ce collier sont une explosion, représentant le moment du redémarrage pour nous réapproprier tout ce que nous avions, pour retrouver une situation au moins identique à celle précédente. Matériel : argent recyclé, pierres recyclées (grenats, racines de rubis, racines d’émeraudes), tête empire copie décoration horloge de table. Une oeuvre présentée dans l’exposition RESET, juillet 2021, Roma, dans le cadre de la semaine de la mode romaine", explique-t-elle. 

Cette artiste binchoise vit à Rome où elle exerce son métier passion. Elle a dirigé le Musée international du Carnaval et du Masque de Binche durant 10 ans (2006-2016). Durant cette période, elle a pu concevoir et organiser près d’une trentaine d’expositions, rencontrer de nombreux artisans à l’étranger comme en Belgique. Et aussi nourrir sa passion pour les bijoux traditionnels. "Licenciée et agrégée en Information et Communication (option Anthropologie sociale) de l’Université de Liège, j’ai pris une décision importante pour ma famille : rejoindre à temps partiel (car je suis depuis 2001 professeur de sociologie à la Haute école Louvain en Hainaut de Tournai - pour 2/10eme) mon mari à Rome et reprendre des études artistiques.
Mon expérience dans le secteur muséal ainsi que l’envie d’approfondir mes connaissances dans la création de bijoux me motiveront à m’inscrire à l’Accademia delle Arti Orafe de Rome. Ce nouveau challenge m’a permis de créer en argent et en bronze tout ce que j’avais imaginé jusqu’alors. Un changement de vie et surtout des retrouvailles avec moi-même dans la Ville Eternelle".  D’inspiration ethnique par son parcours professionnel,smes créations sont aussi contemporaines par un travail particulier des surfaces et des structures. La technique antique de la fonte à la cire perdue m’offre la possibilité de marquer la matière à chaque coup de spatule. Tout en s’écartant mais en restant fidèle aux schémas de l’orfèvrerie classique, elle aime jouer avec les pierres et les matières pour donner à chaque pièce un caractère brut et unique.

@Nathalie Hupin


A voir jusqu'au 6 novembre à Charleroi dans l'Atrium de l'Université du Travail Paul Pastur. Exposition La Matière et le Geste.

Deliege

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Vendredi, 8 Octobre, 2021 - 22:24