Carl Norac et Carole Chaix reviennent Avenue Rêve d’Or!

"Amies, amis de tout en bas, même quand la vie trotte. Ou joue au demi-tour, n’oubliez pas non plus de rêver. Au galop".  En 2019, à l’invitation de la Bibliothèque provinciale de La Louvière, le poète Carl Norac et l’illustratrice Carole Chaix sont venus en résidence de création et d’immersion Avenue Rêve d’Or et les voici de retour ce dimanche 17 octobre,dans le cadre du centenaire des bibliothèques, pour présenter l’album « Avenue Rêve d'Or » qui en est né.

avenuerevedorcover.jpgChaque jour, et pendant dix jours exactement, Carl Norac et Carole Chaix sont allés à la rencontre de la vie du quartier. Des moments précieux saisis sur le vif et partagés autant que possible par la Section Jeunesse de la Bibliothèque provinciale, située comme on le sait avenue Rêve d’Or. Quelques recherches documentaires aussi ont mobilisé les artistes.

«Capter sur papier la silhouette d’un passant, une parole, une ombre, une lumière. Sonner à la porte des habitants aussi, nous présenter, recueillir des confidences. Je poursuis pour ma part ce rêve de photographier avec le langage», écrit le poète en introduction de l’album. Pour sa part, Laurence Leffebvre, Responsable de la Section Jeunesse raconte : « Avenue rêve d’Or, il y a une bibliothèque, entre écoles et parc. Depuis 90 ans,on y vit, on y lit, on y échange des histoires, vraies ou inventées, tristes ou drôles, écrites, dessinées ou racontées… ».

Elle se souvient du déménagement de la Section des périodiques vers le Gazomètre : « Un jour, un petit train a emmené des lecteurs vers un Gazomètre tout proche et nous avons continué avec les autres. Très bientôt, nous partirons tous et emmènerons livres et lecteurs pour habiter avec eux ce gazomètre si beau. Cet album nous accompagnera, laissant un peu de nous à l’Avenue Rêve d’Or, emportant dans ses pages images et souvenirs d’une Bibliothèque Provinciale nouvelle et enracinée dans ses rêves d’or. »

Cet ultime déménagement n’aura pas lieu avant 2023, à la fois pour la Ribambelle des Mots et pour la Section Adultes/Ados. Pour l’heure, place aux portraits ,individuels, ou de groupes, aux arbres, aux ciels changeants, aux animaux…

Madame Douce et Rêve d’Or

Madame Douce aime les arbres magnifiques.Comme un nom de danse, elle dit : Ginkgo biloba. Tel un voyage qui ne saurait tarder, Elle répète : des cèdes de l’Atlas, juste en face ! Par la fenêtre, voici une âme avec vue pour madame Douce, riche de cœur,Sans autre fortune que la chance d’être là,Il y a toujours un printemps caché dans toute feuille. Qui s’envole.

Quant au cheval Rêve d’Or qui donne son nom à l’avenue :
Rêve d’Or était un cheval champion du monde.

Il n’a pas connu les mines d’où ses semblables

Ressortaient aveugles.
Il n’a pas vu les trieuses de Bascoup aux fichus blancs,

Ni le sous-sol de Cronfestu, ni ceux de la pierre bleue

Au cœur jamais gris.

A-t-il un jour mangé du foin dans une belle assiette,

Une assiette qui parle ? Il a dû défiler ici,

Fier comme les mam’zelles un jour de carnaval.

Son rêve d’or à lui était peut-être un carré d’herbe

Ou une crinière moins bien peignée.

Ou alors il ressentit malgré tout la chance

De feuilleter les paysages, de La Louvière jusqu’à Paris.

parfois, dans l’air, il y a un hennissement si doux,

Un trot si délicat

Qu’on croit qu’il s’agit d’un enfant au foulard rouge

Et en retard sur le tambour.

On imagine alors entendre,

Comme un vent léger, une confidence :« Je suis un cheval et une avenue porte mon nom.

C’est étrange pour moi, j’y pense peu dans les nuages.

Vivant, j’avais déjà bien les sabots sur terre.

On m’applaudissait. Je ne ruais pas.

Etre une œuvre d’art, ou presque, ça passait le temps,

Le foin était meilleur. L’or de mon nom, je n’ai jamais su

Vraiment ce que ça voulait dire, mais comme tous les chevaux, j’ai rêvé au galop.

Amies, amis de tout en bas , même quand la vie trotte

Ou joue au demi-tour, n’oubliez pas non plus de rêver

Au galop. ».

Présentation de l’album « Avenue Rêve d’Or » ce dimanche 17 octobre de 15 heures à 17 heures à la Ribambelle des Mots.

Inscriptions indispensables au 064/312 409.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 14 Octobre, 2021 - 09:31