Cent gosses pour une Centenaire!

Ils étaient cent ! Des néerlandophones, des francophones, des germanophones, des Français ! Tous.tes ensemble pour se rendre, pendant deux jours, sur les traces des grandes batailles de la Première Guerre mondiale, sur le front de l’Yser. Des commémorations hors du commun, imaginées et concrétisées par le War Heritage Institute et Hainaut Mémoire.

Au programme du premier jour : Ploegsteert, avec un arrêt au Centre d’interprétation Plugstreet 14-18, au mémorial et au cimetière britanniques, le Boyau de la Mort, une reconstitution d’une tranchée belge le long de l’Yser à Diksmuide et la cérémonie du Last Post à la Porte de Menin à Ypres.

À l'issue du tournoi de foot symbolisant les trêves de Noël 1914, une équipe brandit l'un des joueurs avec la coupe Le lendemain, pour se défouler et comprendre la symbolique des trêves de Noël 1914, les élèves ont participé à un tournoi de foot sur la plage de La Panne. Ensuite, visite du cimetière allemand de Langemark et du Memorial Museum Passchendaele 1917 qui retrace particulièrement la bataille qui s’est déroulée là-bas en 1917 et qui fut l’une des plus meurtrières, plus de 500.000 victimes.

Les élèves francophones venaient du Hainaut, plus précisément des classes de 1ère et 2ème secondaire de l’Athénée provincial de Morlanwelz. "Je n’aurais pas aimé vivre ça, observe Naomi, au micro de C dans la Poche Cette guerre a fait beaucoup de morts, des soldats et des civils qui n’avaient rien demandé à personne". Maena ajoute : "je trouve ça incroyable tout ce que ces personnes ont fait pour leur pays".

Pour les organisateurs, au-delà de la commémoration, il y a un message à faire passer. "Ce projet correspond parfaitement à notre philosophie au quotidien : nous travaillons pour et avec les jeunes pour qu’ils fassent le lien entre le passé, le présent et les possibles futurs, souligne Michel Descamps, de Hainaut Mémoire. Il est rejoint sur ce point par Claude Clarembaux, du War Heritage Institute et initiateur du projet : "c’est un rappel pour ne pas oublier le sacrifice de ces hommes et aussi pour ne pas céder aux pensées Photos de groupe des "Cent gosses pour une Centenaire" sous la Porte de Menin à Ypresextrémistes qui pourraient un jour nous ramener à pareilles catastrophes" .

Infos : www.warheritage.be

www.facebook.com/hainautmemoire

Pour voir ou revoir le reportage de C dans la Poche, c'est ici!

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 14 Novembre, 2018 - 16:05