Chroniques : triple regard sur le temps

A l’occasion du double anniversaire des 30 ans du Centre de la Gravure et des 150 ans de la ville de La Louvière, l’exposition Chroniques  du Centre de la Gravure et de l’Image imprimée vous entraîne dans les méandres des temps présents et passés que relatent Thierry Lenoir, Daniel Nadaud et Frédéric Penelle.

Si les œuvres de ces chroniqueurs d’aujourd’hui reflètent quelquefois un climat de guerre ou d’oppression, elles ont aussi recours à l’humour et à la dérision pour dénoncer les injustices ou les absurdités de nos sociétés. Tantôt drôles, tantôt graves, les images de ces trois artistes fourmillent de citoyens ordinaires et d’objets du quotidien bien plus qu’elles n’évoq

3 dessins différents

uent de grands faits historiques ou des actions héroïques. « Au fil d’une triple narration, l’exposition se décline entre : Chroniques du quotidien chez Thierry Lenoir et ses gravures sur bois grinçantes et parfois provocatrices ; Chroniques du désastre chez Daniel Nadaud et ses récits imprimés associant instruments agricoles et machines guerrières; 

affiche avec texte

Chroniqe de l'ombre  chez Frédéric Penelle et ses Mécaniques discursives, un projet réalisé avec le vidéaste Yannick Jacquet, mêlant projection vidéo, gravure et découpage » explique la directrice Catherine de Braekeleer.

Chronique du quotidien : Thierry Lenoir

 Thierry Lenoir, né à Soignies en 1960, est un narrateur obsessionnel de nos sociétés urbaines qu’il croque inlassablement à travers ses gravures sur bois en noir et blanc. Esprit subversif et caustique, il pose son regard acéré sur les travers les plus tragiques ou les plus dérisoires des comportements humains. Drôles ou graves, grinçantes et parfois provocatrices, les images de Thierry Lenoir, généralement gravées par séries, claquent, perturbent, ironisent et s’attendrissent parfois aussi devant les absurdités ou les faiblesses des gens ordinaires.
Chroniqueur de nos temps présents, Thierry Lenoir cherche à réveiller nos somnolences et à secouer nos bonnes consciences.

Chronique du désastre : Daniel Nadaud

 Initialement peintre, Daniel Nadaud, né à Paris en 1942, travaille sur le fil entre l’écrit et l’image, entre le scepticisme du passé et la fascination - voire la consternation - du présent, entre les outils agricoles et les instruments militaires, entre le bien et le mal. Dans ses récits imprimés autant que dans ses estampes ou ses dessins, soldats et paysans se rejoignent pour labourer la terre, les uns mus par des instincts de destruction et de mort, les autres par la germination et la vie. Chaos et douceur alternent ainsi en permanence dans ses narrations.
Mais Daniel Nadaud est également l’homme du bricolage et des fragments qu’il recompose inlassablement pour accorder sa vision et ses obsessions personnelles à la réalité du monde et des certitudes collectives.

Chronique de l’ombre : Frédéric Penelle -  Yannick Jacquet

Frédéric Penelle est né à Bruxelles en 1973. Tel un marionnettiste, il manipule et refaçonne l’Histoire à sa façon. Trouvant sa source dans de multiples documents, il les détourne à l’envie pour en tirer des gravures sur bois, qu’il imprime en noir et blanc, découpe, colle et assemble ensuite pour faire surgir un univers hybride et onirique. En collaboration avec ses amis artistes, Frédéric Penelle repousse en permanence les limites de l’estampe qui s’anime par la vidéo avec Yannick Jacquet et déborde sur les murs par la peinture avec Bruno Hellenbosch ; elle se déploie parfois dans l’espace  ou se développe en trois dimensions.

Infos

Jusqu'au 3 mars 2019

Rue des amours 10 à La Louvière
064/27 87 27
www.centredelagravure.be

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 25 Octobre, 2018 - 17:13