Conducteur d'autocar : une formation unique en Belgique

L’IETS (Institut Provincial d’Enseignement Technique Secondaire) de Charleroi a ouvert une section conducteur.rice d'autocar. C’est la seule école en plein exercice en Belgique  qui propose cette formation.

"La Fédération belge des autocars et autobus nous a fait part de la pénurie existant dans son secteur. Comme ce métier est répertorié comme critique, une formation en promotion sociale a été organisée à l’IPETP.PS  (Institut provincial d’Enseignement Technique et Professionnelle de promotion sociale) de Farciennes. J’ai alors pris les contacts nécessaires  pour connaître les modalités afin d’ouvrir une section en plein exercice. Ce que nous avons fait, sur le site de Charleroi", explique Patrick Hublet, directeur de l’IETS.

Des élèves motivés et suréquipés !

Durant les cours, les étudiants inscrits vont acquérir diverses compétences qui leur permettront d’assurer le transport scolaire ou de voyageurs sur des lignes un car flocage femmerégulières, régionales, nationales ou internationales dans des conditions optimales de sécurité, de confort et de qualité de service.  "La section pouvait ouvrir avec 5 élèves, le bouche à oreille nous a permis d’en avoir 7."

Les inscrits suivent  une formation commune sur l’implantation de CharleroiAu programme, entre autres, technologie du métier, maintenance du véhicule, cartographie, législation sociale, code de la route, prévention des accidents, anglais.  L’option de base groupée se donne à Farciennes qui possède déjà une dalle de manœuvre. "Pour la pratique, nos étudiants sont transportés en navette depuis Charleroi sur le site de Farciennes. Le fonds social de la Fédération des transports a  mis un véhicule grand tourisme à disposition de nos deux établissements pour la formation de nos étudiants".  Un outil parfait pour l’apprentissage des manœuvres.

Ils disposent aussi d’un outil diagnostic pour analyser les bonnes et mauvaises pratiques lors de leçons de conduite. Le simulateur est constitué d'une caméra fixée sur le pare-brise et orientée sur la route.  Le support est muni d'un dispositif  qui enregistre tous les mouvements du véhicule. "Ce tableau numérique dernier cri enregistre le parcours : la route mais aussi le regard des  élèves.  Ce support est relié à une tablette sur laquelle le prof pointe les événements de route. Le professeur peut ainsi leur montrer leurs erreurs et les corriger".

Répartie sur deux années et ouvertes aux élèves dès 17 ans, cette  formation permet d’obtenir son permis de conduire et un permis D pour pouvoir conduire des autocars. "Dès que le jeune a son permis D, il y  a des normes à respecter : jusque 20 ans, il peut conduire de manière occasionnelle max 50 km ;  dès 20 ans : sur l’ensemble de la Belgique et dès 21 ans, il peut voyager partout en Europe".

Infos : https://www.etudierenhainaut.be/institut-enseignement-technique-secondaire.html


  

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 22 Octobre, 2020 - 15:24