<Biotechnique> La filière de l'avenir

Génétique, environnement, santé. Notre pays est champion. La Samaritaine ouvre « biotechnique», axée sur la microbiologie et l'écologie.

Genetique

" Le but notre école provinciale d'enseignement secondaire paramédical est d’organiser une nouvelle section qualifiante en 5e et 6e technique de transition, garantissant à nos jeunes un emploi à la clé ", annonce la Directrice, Sandrine Chardome.

Les débouchés ne manquent dans le secteur biotechnique des entreprises de la région de Charleroi, notamment au sein de l'aéropôle de Gosselies.

Exceptionnel en Wallonie, le BioPark de Gosselies regroupe 85 acteurs dans les domaines de la biotechnologie et de la biopharmacie, soit 3.000 emplois. D'ici  2024, trois bâtiments offrant une capacité de 30.000 m2  vont doubler la capacité d'accueil du pôle carolo des sciences du vivant. Le secteur est en plein boum.  Florence Bosco, la directrice du BioPark, rappelle que 150 postes sont en permanence ouverts au sein du pôle. Ces deux dernières années, l'empreinte industrielle du BioPark s'est accrue considérablement, avec l'extension des capacités de production dans le domaine des thérapies géniques et cellulaires, qui représentent 20% des capacités européennes dans ce secteur.

Après avoir réussi leur CESS dans cette filière, les élèves pourront poursuivre des études supérieures techniques ou scientifiques : bachelier en biotechnique, bachelier en technologue de laboratoire, les opportunités ne manquent pas. Les portes des masters leur seront également ouvertes : biologie, bio ingénieur en sciences et technologies de l'environnement, biologie médicale, médecine, vétérinaire, bio ingénieur en chimie et bio industries, bio ingénieur en sciences agronomiques… Des secteurs en réelle pénurie de ressources humaines.

 

 Des sciences et de l'humain !

La biotechnologie allie les sciences du vivant (biologie, microbiologie) aux recherches en chimie et physique appliquées. « Ce sont des jobs d'avenir : les technologies liées à l'environnement, à la génétique et à la santé sont en plein boom", se réjouit Sandrine Chardome.Igretec

Sur le terrain, ces jeunes pourront évoluer dans les industries pharmaceutiques, cosmétiques, agroalimentaires. Des perspectives existent aussi dans l’agriculture ou le domaine des biocarburants. 

De quoi concilier engagement citoyen et avenir technologique.

 

www.etudierenhainaut.be/sama

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 2 Juin, 2021 - 14:39