La fin d'une guerre au Roseau vert

Le Roseau vert à Honnelles, un IMP provincial qui accueille des personnes handicapées mentales adultes, a été touché de plein fouet par le Covid-19: tous les résidents ont été contaminés (deux sont décédés), la moitié du personnel a été infectée. Après trois mois d'une bataille intense, la vie reprend doucement son cours.

"On a vécu une guerre virale, un ennemi inconnu invisible et destructeur, témoigne Stéphanie Garnier, coordinatrice générale du Roseau vert. On a vécu des moments forts, durs, intenses. C'était beaucoup d'émotions, de travail, de peur, d'énergie, d'adrénaline. On est passé par tous les états mais c'est aussi une victoire d'être là aujourd'hui, ensemble avec nos bénéficiaires qui vont mieux".

Les 77 membres du personnel se sont retrouvés en première ligne d'une crise sanitaire inédite. "En termes de gestion et de vie d'équipe, sur le moment, on a été présent, on a fait front, on a travaillé ensemble. On en sort grandi. Humainement, ça a été intense et important".

Le centre de jour se prépare à réouvrir ses portes, à temps partiel et par petits groupes.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 18 Juin, 2020 - 16:19