La santé mentale, une richesse à préserver

Comme c’est le cas pour la santé physique, la santé mentale concerne tout le monde et le soin de soi passe, aussi, par le soin psychique. En ces temps difficiles, le bien-être de tout un chacun est mis à mal et les services provinciaux de santé mentale restent accessibles pour aider tous les citoyens qui en ont besoin.

Les circonstances que nous connaissons depuis mars, l’isolement, le climat anxiogène, les actualités, etc. ont des conséquences psychologiques, plus ou moins graves, sur une grande majorité de personnes. 

Œuvrant dans l’intimité des bureaux de consultation, les équipes des dix services provinciaux de santé mentale du Hainaut se sont organisées pour rester accessibles aux patients, même à distance. "Notre service reste ouvert afin d’aider les citoyens en ces moments difficiles. Il est important de leur faire savoir que nous sommes là pour eux", explique Mélanie Carion, responsable du service provincial de Saint Ghislain. 

"Les conditions sanitaires sont favorables dans nos bureaux (pas de partage de locaux, locaux spacieux, aérés,...), ce qui nous permet de rester ouverts au public", précise Hélène Leclef, responsable du service de Courcelles. "Nous sommes là pour soutenir les personnes qui en ont besoin. Il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide si on se sent mal. Si on hésite à venir par peur, à cause de symptômes liés au covid ou parce qu’on est en quarantaine, il est possible de nous contacter par téléphone. Nous pouvons proposer une écoute à distance", confirme-t-elle.

S’adressant aux enfants, adolescents, adultes, couples, familles ou individus, chaque service a adapté son fonctionnement en fonction des possibilités et demandes des patients. Des solutions alternatives d’entretien peuvent être mises en place selon les régions. "À Tournai aussi, nous proposons aux patients des entretiens en face à face, en visio et/ou par téléphone. Bien entendu, toutes les mesures sanitaires sont respectées avec les patients et entre nous. La salle d'attente est fermée et nous faisons rentrer les patients à l'heure (et pas avant)", précise Cécile Bauvois, responsable du service de Tournai.

Et même si parfois, certains horaires et présences doivent être adaptés, "les rendez-vous prévus sont honorés, et nous mettons tout en œuvre afin de répondre aux nouvelles demandes en fonction des disponibilités, comme nous le faisions auparavant", conclut Olivier T’Kindt, responsable du service d’Ath.

Contactez par téléphone les services d’Ath (068/ 26 50 90), Binche (064/33 63 68),  Charleroi (071/20 72 80), Colfontaine (065/71 10 30), Comines (056/55 71 51), Courcelles (071/46 60 80), Mons (065/35 43 71), Mouscron (056/34 67 89), Saint-Ghislain (065/46 54 06) ou Tournai (069/ 22 72 48) en cas de besoin. Les équipes s’efforceront de vous apporter une réponse et une aide dans le respect, la confidentialité et la bienveillance. 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Vendredi, 13 Novembre, 2020 - 08:42