Le Hainaut réaffirme ses engagements concrets en faveur de la société civile palestinienne

Entre la Province de Hainaut et la Palestine, des liens forts se sont noués depuis de nombreuses années. L’actualité récente ne pouvait donc pas laisser le Conseil provincial insensible : au travers d’une motion proposée par les groupes PS, ECOLO et CDH, il a réaffirmé, ce 29 juin, les engagements concrets du Hainaut.

palestineLa politique internationale s’invite rarement dans les débats du Conseil provincial. Toutefois, au regard des collaborations en cours sur le terrain en matière de santé, d’éducation et de culture, les élus provinciaux ont souhaité apporter un message politique clair : ils soutiennent le principe de reconnaissance de l’Etat palestinien dans une solution à deux Etats et marquent l’adhésion du Hainaut aux initiatives prises par les Autorités fédérales à propos de la politique d’annexion du territoire palestinien par Israël.

Tout en exprimant son soutien aux ONG engagées en faveur des droits de l’Homme en Cisjordanie et à Gaza, la Province a officiellement décidé de prolonger, dès 2022, son protocole de collaboration avec le Gouvernorat palestinien de Bethléem. Ce territoire est particulièrement concerné par la politique d’extension des colonies.

Soucieux d’un dialogue entre les communautés en Belgique, en Israël et en Palestine, le Conseil provincial proposera à son Assemblée de Jeunes (issue de l’enseignement provincial) des collaborations avec « Actions In The Mediterranean ». Cette association, présidée par Simone Susskind, mise sur les valeurs de cohésion sociale, d’interculturalité et de déconstruction des stéréotypes par rapport au conflit israélo-palestinien.

Les axes forts de la collaboration du Hainaut avec la société civile palestinienne sont par, ailleurs, maintenus malgré les difficultés. Il en va ainsi des stages professionnalisants effectués chaque année par des étudiants du paramédical de la Haute Ecole Hainaut Condorcet au sein de l’hôpital « Bethleem Arab Society for Rehabilitation ». Plus de 650 jeunes et leurs professeurs ont participé depuis 2006 à ce dispositif éducatif et humanitaire que le Conseil provincial s’engage à prolonger.

La motion votée par le Conseil provincial réaffirme également l’implication du service des relations extérieures de la Province dans la coordination du projet « Al Fanfardjati » mené à Ramallah. Ce projet, co-financé par Wallonie Bruxelles International (WBI), a permis la création de fanfares d’enfants dans les écoles de musique de l’association Al Kamandjâti. Une dynamique généreuse et émancipatrice née des échanges belgo-palestiniens noués dans le cadre du Festival des Rencontres Inattendues.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mardi, 29 Juin, 2021 - 13:37