Le parfumeur Olivier Kummer dans nos écoles

Waoh ! Ça sent divinement bon ici ! Bois d'encens, non ? Camphré, une note mystique ? Rien à voir avec le cédrat. Olivier Kummer, le parfumeur, est au plateau Warocqué à Morlanwelz. Il initie les élèves de promotion sociale en esthétique (IPEPS) aux langages du parfum. Un atelier olfactif joyeux !

On parle histoire, pays, fleurs et aussi musique puisque il y a l'orgue à parfum, les notes, les touches à sentir, les accords... Après quoi, les élèves apprennent à composer un parfum d’intérieur!  Patchouly, zeste de citron, mousse de chêne, fleur d'oranger, menthe verte... Quels accords olfactifs imaginer ? Les élèves voyagent, sentent. Ils choisissent au moins trois odeurs qu’ils ont particulièrement appréciées pour composer un parfum d’intérieur inédit. Soixante gouttes mélangées à de l’alcool à 75 degrés dans leur petit flacon. «Le mien est composé de 30 gouttes d’ambre gris, 10 gouttes de menthe verte, 10 gouttes de mousse de chêne et 10 gouttes de cédrat. Le résultat est fabuleux... Une odeur fraîche un peu comme une eau de Cologne en fond ambré, assez tenace en note de fond grâce à l’ambre gris, arrondie par la note de cœur de la mousse de chêne et très frais grâce aux notes de têtes fraîches du citron (cédrat) et de la menthe verte», explique Diana Di Pronio, l’enseignante à l’initiative de la rencontre.  Reste à attendre 10 jours avant de vaporiser la composition.

Etudier en Hainaut : IPEPS Binche Carnières Morlanwelz.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mardi, 28 Janvier, 2020 - 10:46