Le VIH au coeur du débat à l'Athénée Jean d'Avesnes

Le premier décembre est synonyme de journée mondiale de lutte contre le sida, l’occasion pour les élèves de l’Athénée provincial Jean d’Avesnes de Mons de refaire le point sur la problématique toujours d'actualité. Une journée de prévention et d’information plus qu’importante pour ces jeunes apprenants. Jeux, discussion, débat étaient donc au menu de cette séance de sensibilisation.

Durant deux heures, les élèves du troisième degré de l’établissement ont eu la chance de participer à différentes animations mises en place par l’école en partenariat avec le centre PMS, le planning familial La famille heureuse de Mons ainsi que les services du PSE, chargés de la promotion de la santé à l’école. Une rencontre riche en découvertes et en enseignements. En effet, le VIH/SIDA reste une maladie mortelle si elle n’est pas traitée. Au programme, pour les élèves : "jeu" de société sur la thématique pour amorcer le débat, discussion autour d'affiches pédagogiques sur les différentes MST, distribution de préservatifs, démonstrations, séance de questions-réponses ... 

Pour Sylvie Vandecasteele, du planning familial, ces rencontres sont primordiales : "le but est de sensibiliser sans relâche. Car chaque jour en Belgique, trois cas sont dépistés et le sida tue encore malheureusement aujourd’hui. Il est important d’informer les jeunes de manière préventive mais aussi les conseiller afin qu’ils puissent faire le bon choix au bon moment. Ils sont à un âge où ils sont très réceptifs et curieux".

Tobias Siddi, en 5e horticulture, constate: "j’ai découvert des aspects de la maladie que je ne connaissais pas. Pour nous, c’est important d’être informés car nous sommes dans une période où notre sexualité prend forme. Il faut être prudent et cette matinée m’a réellement sensibilisé en matière de prévention et de risques », nous confiera

Tout le monde est susceptible de contracter une infection sexuellement transmissible au cours de sa vie. Ces maladies sont malheureusement sans symptômes, d’où l’importance de se faire dépister régulièrement. Prise de sang, test urinaire, frottis. Autant d’outils à prendre en considération afin d’éviter toute mauvaise surprise. 

Louise Lowette, élève en équitation en connaissait déjà un bout sur le sujet mais reste vigilante malgré tout : "cette rencontre éveille en nous la sécurité et nous rappelle que la vigilance est de mise. Mes parents, en temps utiles, m’avaient informée sur le fait d’être prudente lors des rapports sexuels mais j’ai pu découvrir des facettes jusqu’ici inconnues. Je trouve bien que l’on puisse en parler de manière libre entre nous et avec des spécialistes".

Les informations complètes en matière de dépistage et de lutte contre le SIDA se retrouvent sur la plateforme : https://preventionsida.org/fr/

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 4 Décembre, 2019 - 16:56