Les cours d'eau de Wallonie picarde

Le Conseil provincial du Hainaut a fait le point sur les nombreux travaux et aménagements qui permettront aux riverains de vivre plus sereinement.

Même si des projets se trouvent régulièrement ralentis par des difficultés administratives ou par de longues négociations avec les propriétaires des terrains sur lesquels sillonnent ces cours d’eau problématiques, les travaux menés par Hainaut Ingénierie Technique avancent bien : Zone d’Immersion Temporaire de Willemeau, le dédoublement du « Rieu de Barges », les bassins du « Plat rieu », de l' « Esperlion », de « Jollain-Merlin », ou encore les ZIT du « Boulky » et du « Buissenal » à Ghislenhgien.

eauA Celles, pour « le Billemont » et le « Clairieux », des bassins de retenue sont prévus. 

A Laplaigne, les travaux sur le « Rieu de la Cheminée » pourront débuter cet automne.

Au « Rieu d’Amour » à Warchin, les emprises ont entravé le bon déroulement du projet mais sa concrétisation se profile.

Des démarches sont en cours pour les « Rieu de Barges » et du « Bachy » à Esplechin.

Au « Rieu du Grand Clairieux » et du « Haut Pont » au Mont-St-Aubert, on avance aussi.

A La Glanerie, le caractère transfrontalier de l’ « Elnon » a compliqué la gestion du projet, les travaux pourraient débuter fin de l’année. 

Dans l’entité de Frasnes-lez-Anvaing, le « Rieu de Cordes » à Cordes, le chantier est ralenti par un souci de voutement, propriété de la commune qui doit réaliser les emprises.

Le « Rieu du Carmois » et le « Petit Rhosnes »  devraient être en travaux dans le courant de l’année prochaine.   

Enfin, à Comines, sur le « Kortekeer » à Comines, le début des travaux est suspendu à l’octroi du permis d’urbanisme et à  l’obtention de l’expropriation. 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 25 Mars, 2021 - 13:41