Les leçons de la crise sanitaire au sein des structures sociales de la Province

Les Instituts médico-pédagogiques et le secteur provincial de l’action sociale  ont été  touchés par la crise sanitaire.

Un bilan des actions menées dans les services a été présenté, sous forme d’hommage au personnel, en réponse à une intervention de la Conseillère Dorothée De Rodder.

Durant les deux périodes les plus aigües de la pandémie, les structures d’accueil et d’hébergement de la DGAS ont dû faire face à une multiplication de cas positifs de Covid 19 au sein des bénéficiaires, comme parmi le personnel. Avec comme conséquence : l’apparition de clusters, la gestion d’isolements, de mises en quarantaine et d’allers-retours entre les domiciles et les services.

« Réactives, les institutions sociales ont rapidement formalisé une procédure d’urgence et organisé une gestion centralisée des stocks de matériel de protection, rappelle le Député Eric Massin. Le Collège provincial a, pour sa part, permis d’accélérer les circuits de recrutement pour pallier les carences en personnel sur le terrain ». Les bénéficiaires ont reçu des tablettes en prêt dès la première vague, pour surmonter les affres de l’isolement et garder un lien avec leurs proches.

Ces mesures ont été utiles pour affronter la deuxième vague. Un monitoring hebdomadaire des situations de terrain a été établi. « Au total, nous avons dénombré 257 cas de bénéficiaires en isolement, 194 cas positifs parmi ces bénéficiaires et 451 situations de mise en quarantaine de membres du personnel ».

Des testing réguliers ont pu être mis en place à partir de décembre 2020 et se sont poursuivis jusqu’à ce jour. La Province a pour cela mobilisé l’expertise de ses services : Hainaut Analyses et l’Observatoire de la santé. « Quelque 15000 tests avaient été réalisés au 1er avril et, désormais, le taux de vaccination des bénéficiaires de nos IMP est proche de 100%. Il approche les 80% au sein du personnel ».

A l’heure du déconfinement, la DGAS se prépare à questionner ses bénéficiaires et leurs proches sur leur vécu de la crise. L’état des lieux de la situation psychologique des agents est une autre priorité : leur bien-être compte beaucoup et le SIPPT sera associé à cette analyse. L’heure des leçons pour sortir renforcés d’une période particulièrement dure à vivre…cp

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mardi, 15 Juin, 2021 - 13:02