Palefrenier : L'amour du cheval avant tout !

Depuis 25 ans, Le CEFA provincial de Farciennes forme des jeunes à ce métier exigeant.

Très recherché par les centres équestres, les propriétaires et les pensions ; le palefrenier est un métier qui exige une grande polyvalence.  Durant leur formation, les élèves apprennent à s'occuper du cheval : soins corporels, alimentation, premiers soins... Une formation qui leur permet également d’assister le maréchal-ferrant, les moniteurs et les vétérinaires.

 Par ailleurs, sur le terrain, ils ont également la possibilité de « faire travailler » les chevaux mais aussi s'occuper de l'écurie, du nettoyage des boxes et de l'entretien du matériel. 

"Depuis 14 ans, j'assure les cours techniques et pratiques de la formation mais je me définirais plus comme coach que comme enseignante », explique Marie-Michèle Hoyaux. Les cours sont dispensés au sein de l'École d'équitation de Gosselies, qui dispose de tous les types de chevaux : manège, commerce, compétition, poneys et même des chevaux âgés.

« Sans la passion du cheval, ce métier ne peut exister ». Le palefrenier commence sa journée de travail tôt le matin et termine tard le soir. Il faut du savoir-faire et du respect envers l'animal, qui est un partenaire à part entière.  

De nombreux débouchés !

Avec des milliers d'affiliés, l'équitation est le 4ème sport le plus pratiqué en Belgique. Le niveau sportif des cavaliers et de leurs chevaux est très élevé. On les retrouve d’ailleurs à un haut niveau des compétitions internationales. Ce qui offre de belles perspectives professionnelles aux palefreniers. Il existe de nombreuses possibilités en Belgique également. L'Hippodrome de Ghlin, les écuries privées, les centres équestres mais aussi la police montée, les fermes pédagogiques ou les cliniques vétérinaires ont besoin constamment de personnel qualifié. 

cheval

 

Infos :

 https://www.etudierenhainaut.be/cefa-farciennes

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 24 Juin, 2021 - 09:05