On a participé au Concours Girls Leading in Science

Inciter les 16-18 ans à choisir une filière scientifique et/ou technologique? Un concours par équipe intitulé « Girls Leading in Science – GirLS » est organisé, chaque année en Belgique, par la compagnie Solvay et par BeWise (Belgian Women in Science, bewise.be), en collaboration avec le Fonds Ernest Solvay (FES) hébergé par la Fondation Roi Baudouin (https://kbs-frb.be/fr/2021-fonds-ernest-solvay), avec le soutien de Innoviris, le Planetarium de Bruxelles, les Olympiades de Sciences francophones et néerlandophones, Educode, Technopolis, Sparkoh !, et l’Ecole de Physique de Louvain.

Il est centré sur des problématiques Science & Technique – Société et est destiné aux classes de 5è et 6è année de l’enseignement public secondaire. Il vise à augmenter l’accès, pour les jeunes en général et les filles en particulier, à des carrières attrayantes, et à combler ainsi le déficit féminin dans les secteurs d’activité à haut contenu technologique.

À cette fin, le concours tente d’inciter les 16-18 ans à choisir une filière scientifique et/ou technologique et à poursuivre une carrière du même type plus tard en leur faisant vivre des situations de prise de leadership et en leur montrant des rôles modèles.

ipes athClara Seveno et Hugo Vantieghem, élèves en 5ème TT Sciences Appliquées à l’IPES d’Ath y ont participé.

Pour rappel Clara et Hugo avaient été sélectionnés pour la finale en présentant dans une capsule vidéo  un thème de science « Ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse ».

Les défis de la finale ont été multiples pour nos deux finalistes. Les équipes étant recomposées par le comité du concours, avec des élèves d’autres écoles et ne parlant pas forcément la même langue, il s’agissait de parvenir à se comprendre et à travailler ensemble.

Clara et Hugo, chacun avec leur nouvelle équipe, ont élaboré en l’espace de deux heures un projet en lien avec la problématique de l’eau pour ensuite le défendre devant un jury.

Comme lors de la 1ère épreuve, seules les filles ont pu faire la présentation même si les équipes recomposées étaient mixtes.

Un autre défi de taille, le temps puisque la durée de la présentation du projet ne pouvait pas excéder 3 minutes ! Chez Solvay et BeWise, ils appellent cela “l’elevator pitch” que l’on peut traduire par “présentation express” ou “argumentaire éclair”.

Une journée intense, riche humainement et en expériences uniques.

Bravo à Clara et Hugo d’avoir osé relever ce challenge…ipes

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 15 Mai, 2024 - 11:37