Rendre l'alimentation durable accessible à tous

AD-In est un projet franco-belge (Province du Hainaut - Départements du Nord et du Pas-de-Calais) financé par le Fonds Européen de Développement Régional (Interreg V). Son objectif est de contribuer au développement d’une stratégie territoriale visant à rendre l’alimentation durable accessible à tous et en particulier aux personnes en difficulté d’autonomie alimentaire.

La vision du pojet est d'accroître l’autonomie alimentaire de tous en créant une communauté transfrontalière de pratiques qui augmente durablement le recours de tous à une alimentation durable.

Pour lutter contre les inégalités sociales de santé sur le territoire transfrontalier, AD-In entend accroître l’autonomie alimentaire de tous et en particulier des plus vulnérables. Sur une table en bois farinée, plusieurs mains pétrissent et façonnent de la pâte

Dans le cadre du projet AD-In, les partenaires belges et français s’accordent pour définir l’autonomie alimentaire comme un processus d’émancipation permettant à tous l’exercice du droit à une alimentation de qualité.
Ils reprennent l’idée selon laquelle l’autonomie alimentaire repose sur les quatre piliers suivants :

  • l’accessibilité, en tout temps et à long terme, à une quantité suffisante de nourriture saine, à un coût raisonnable au regard des revenus de chacun et dans des lieux d’approvisionnement diversifiés et avoisinants;
  • le pouvoir de choisir une alimentation saine, variée et salubre en ayant une information claire et fiable et en disposant des savoir- faire nécessaires pour adopter des comportements alimentaires plus durables
  • le respect des Hommes et de la Terre ;
  • l’action collective et solidaire de se prendre en charge individuellement et la possibilité de prendre part aux décisions qui concernent la communauté

Ainsi, pour contribuer sur le territoire transfrontalier à une transition du système agro-alimentaire (cf. projet Interreg Filière AD-T: http://infolettre.hainaut.be/articles/deux-projets-europeens-pour-une-al...) capable de réduire les inégalités sociales et de santé, AD-In vise à créer, au départ de territoires-pilotes, une communauté transfrontalière de pratiques qui augmente durablement le recours de tous à une alimentation équilibrée, produite en circuit-court sur le territoire transfrontalier-même.

Les personnes vulnérables visées par AD-In sont les personnes en perte d’autonomie alimentaire c’est-à-dire les populations fragilisées économiquement, socialement et culturellement (et non exclusivement celles en grande difficulté) : familles monoparentales, chômeurs, bénéficiaires de revenu de remplacement, personnes âgées isolées, travailleurs précaires ou en réinsertion sociale et professionnelle, personnes en institution, jeunes sans emploi, primo-arrivants...

Les partenaires mutualisent leurs savoirs et savoir-faire pour favoriser le recours à une alimentation qui tend à respecter une multitude de critères environnementaux, éthiques, sociaux, économiques et de santé.

Infos: www.ad-in.eu

Les opérateurs partenaires: l'Observatoire de la Santé du Hainaut, Les Anges Gardins, le Centre Intercommunal d’Action Sociale de la Région d’Audruicq, le Département du Nord, Espace Environnement.
Les opérateurs associés: le Centre Public d’Action sociale de Charleroi, la Communauté d’Agglomération du Douaisis, le Groupement Régional pour la Qualité Alimentaire, l'Intercommunale de développement économique et d’aménagement du coeur du Hainaut.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 9 Février, 2017 - 16:53