Tournée minérale et Saint-Valentin: un verre de thé avec ton foie gras ?

Quelle bonne idée ! Et en avant pour le voyage ! Carine Amery, professeur en sommellerie du thé à l’IPEPS Binche propose de multiples accords thé-mets pour réveiller vos repas et vos émotions!

Par exemple, avec un foie gras chaud ? "On peut servir, en accord fusion, chaud ou froid, en verre ou en tasse, un thé oxydé du Yunnan, pour ses notes animales et à la fois veloutées, qui allègent le côté gras du produit tout en accompagnant son côté fondant et onctueux", décline-t-elle. Et en accord contraste ? "Pour un accord plus sec, on optera pour la variété "pu-erh, un thé chinois, dont les tanins n’ont pas été assouplis, assez vert et âpre, avec des notes fleuries qui vont révéler le côté onctueux du foie par contraste et s’il y a un accompagnement végétal, mettre en valeur les saveurs de la garniture". Merci pour les suggestions !

C’est depuis septembre que la Province de Hainaut organise ce nouveau module de formation Sommellerie du thé, en promotion sociale, à l'IPEPS Binche. "Nous voulions adosser cette formation aux nombreux modules liés aux métiers de la bouche que nous organisons : restaurateur, biérologie, œnologie, champignons des bois, cuisine wallonne, etc.", explique Didier Mainil, le directeur. "C’est une ouverture au voyage, à la convivialité. On a analysé les 6 couleurs du thé, maintenant on explore les cérémonies du thé dans le monde, puis on travaillera les accords thés-mets pour un repas d’examen prévu le 16 mars et élaboré en concertation avec le module Restaurateur, précise Carine Amery. Son module se donne de septembre à fin mars, à raison de 80 périodes, le lundi soir, de 17h30 à 20h30. Une douzaine d'élèves de 23 à 60 ans sont inscrits, particuliers curieux comme professionnels des métiers de l'hôtellerie ou du nez. L’envie d’inclure tout le monde à sa table et de trouver une alternative à l’alcool est le moteur de certains élèves. D’autres sont des professionnels qui ont compris que le sans alcool est non seulement à la mode, mais qu’il peut être vital pour des personnes.

"Le thé présente de nombreux atouts santé. Bien le servir au dessert, ou en alternative à l’alcool ou en accord avec des mets peut être lucratif pour les restaurateurs", précise l’enseignante qui met également sa pratique au service des hôpitaux. "Assistée de professionnels de la santé, je donne des ateliers olfactifs dans les hôpitaux, dans les services d'oncologie, où j’apprends aux personnes à utiliser leur odorat pour aller à la pêche aux souvenirs heureux, d'une époque où ils n'étaient pas malades. On réveille le cerveau des émotions". Carine Amery donne aussi des formations dans le Centre d'excellence des Métiers de l'Hôtellerie à Saint-Ghislain.

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 5 Février, 2020 - 09:35