<Véronique Vercheval > Un voisin me demandait pourquoi, à mon âge, je continuais à lire

Lire, cette photographe humaniste n’a jamais arrêté. Elle se laisse volontiers conseiller par les bibliothécaires… de la Bibliothèque provinciale de la Louvière.

mlOn peut la retrouver dans l’émission de la Lecture publique "Une heure à la bibliothèque" maintenant diffusée via plus de dix radios indépendantes. Pour l’écouter : https://soundcloud.com/bibliolouve

 Ce que Véronique Vercheval a à dire de la lecture et des bibliothèques ? "J'ai toujours aimé lire et me rendre en bibliothèque. Enfant, je fréquentais la bibliothèque de La Louvière, l'Enfantine comme on l’appelait alors. Mes enfants y sont allés, et mes petits-enfants. J'avais un voisin qui me demandait pourquoi à mon âge je continuais à lire. Je l'ai persuadé que la bibliothèque était aussi pour lui. C'est un formidable lieu de rencontre." 

Les titres qui comptent pour elle, dont certains conseillés par des bibliothécaires : Cappuccino à Ramallah de Souad Amiry (Stock), La Princesse des Glaces de Camilla Läckberg (Actes Sud), Mapuche de Caryl Ferey (Gallimard), La Haine de l'Occident de Jean Ziegler (Poche), La Petite Poucette de Michel Serres (Le Pommier), Gaza, une bande dessinée de Joe Sacco et Le grand bal du printemps (des photographies d’IZIS et des textes de Prévert (Cherche Midi).

Véronique Vercheval travaille sur le long terme, sur des projets spécifiques sur lesquels elle a envie de s'investir. Parmi les sujets explorés : la danse, le théâtre et ses coulisses. Ces expos sont nées de commandes pour lesquelles elle a "extrait des photos pour elle".

"Il se passe toujours quelque chose", commente-t-elle. Parmi les sujets sans cesse renouvelés : la Palestine où elle retourne depuis vingt ans. "On ne va pas attendre les grands médias pour voir ce qui se passe », dit-elle. Pour la même raison, elle a photographié des travailleurs de Royal Boch, qu'on appelait "les survivants". "Ce ne sont pas des survivants. Les photos exposées en rue leur ont rendu leur identité."

Son actualité ? Elle planche sur un livre consacré à la Palestine et elle suit de près la relance de l’’expo Mosaïques sur les citoyens d’origine musulmane avec le Collectif De Visu.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 16 Juin, 2021 - 22:41