Vers l’accrochage scolaire : un partenariat transfrontalier

PRIMEE - Pratiques Restauratives et Intelligences Multiples pour l'École et l'Entreprise - est un projet Interreg. Son objectif : lutter contre le décrochage scolaire et permettre la création puis la mise en œuvre de pratiques nouvelles. La Province de Hainaut en est partenaire pour la période 2020 – 2022.

Écouter les équipes éducatives, les outiller et évaluer les effets des dispositifs dans une logique d’amélioration continue : c’est une volonté de la Province. En partageant connaissances et expériences des partenaires français et wallons, PRIMEE aboutira à créer de nouveaux supports d’accompagnements pour des professionnels de l’éducation, la prévention, l’insertion sociale et professionnelle. Deux écoles provinciales s’initieront dès octobre aux Pratiques Préventives et Restauratives (PPR). Une conférence d’introduction du projet PRIMEE est prévue en décembre, ouverte à tous, regroupant les partenaires, la communauté éducative et les professionnels de l’insertion.

Cinq partenaires mobilisés

Aux côtés de la Province de Hainaut, on retrouve le Service d’Accrochage Scolaire de Mons, l’Université de Mons, le Collège Léonard de Vinci de Carvin et le Centre Communal d’Action Sociale de Carvin (CCAS), ville du Pas-de-Calais (France), au cœur de l’ancien bassin minier.


"Depuis plus de dix ans, Carvin investit dans la réussite éducative et l’insertion socio-professionnelle. Son CCAS dispose de huit ans d’expérience en matière de prévention et lutte contre le décrochage scolaire et dans l’insertion socio-professionnelle des jeunes décrochés", explique Sandrine Berger, coordinatrice PRIMEE pour la Province de Hainaut. Les partenaires partagent le même constat : "une histoire comparable, un cumul de facteurs de risques d’un jeune en décrochage, une augmentation des phénomènes de violence et d’incivilité dans les écoles et une inadaptation des parcours d’accompagnement et d’orientation".

Le CCAS et le Collège Léonard de Vinci de Carvin amènent leurs expériences en matière de Pratiques Préventives et Restauratives ; les Services d’Accrochage Scolaire et des Sciences de la Famille de l’Université de Mons leurs expertises sur les Intelligences Multiples. La Province de Hainaut constitue un relais pour l’expérimentation des différentes productions d’outils et de méthodes avec un public cible et des lieux propices à l’expérimentation des dispositifs. L’École du Futur et l’IESPP de Mons seront formées aux PPR et aux Intelligences Multiples (IM). "Elles testeront les différents outils pour que l’ensemble de nos écoles en bénéficient", souligne Sandrine Berger.

Les expériences vont être combinées afin de créer une boîte à outils pour lutter contre le décrochage scolaire. "Lors de l’élaboration des plans de pilotage et la recherche de stratégies pour favoriser le bien-être des jeunes, nos écoles ont manifesté le souhait d’être formées à ces pratiques", conclut Sandrine Berger. 

 

Plus d’infos :
sandrine.berger@hainaut.be
www.primee.eu

Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 9 Juillet, 2020 - 18:01