Une expo à ne pas garder secrète...

Jusqu'au 20 mai 2018, le Mundaneum de Mons vous propose de plonger dans l'univers des écritures secrètes. De Jules César à Edward Snowden, l'expo décode la cryptographie, une pratique vieille comme le monde et plus que jamais d'actualité. Chut, c'est top secret!

Impossible d'imaginer une société où toute l'information serait transparente et connue de tous. Depuis la nuit des temps, l'homme chiffre ses communications et tente de décrupter celles de ses ennemis: au VIe siècle av. J-C, Nabuchodonosor cachait des informations sous les cheveux de ses esclaves et, bien plus récemment, le génie de l'informatique Alan Turing contribua à écourter la Seconde Guerre mondiale en cassant les codes de l'Enigma utilisée par les nazis.

Le goût du secret se situe entre science et art, entre amour de la transgression et culture du "hacking". Depuis les révélations de Wikileaks, la cryptographie s'impose comme un enjeu démocratique pour la confiance en notre société digitalisée. De l'Egypte des Pharaons aux mouvements sociaux actuels, d'innocents messages amoureux aux communications de guerre, en passant par le vote électronique et les trafics les plus divers, l'art des codes secrets se dévoile au Mundaneum, le centre d'archives montois connu comme le "Google de papier".

Venez découvrir les machines utilisées pour le chiffrement, mais aussi les hommes et les femmes (dont de nombreux précurseurs belges) qui ont développé la discipline au fil des siècles.

Exposition disponible en [FR-NL-ENG]
Commissariat: Jean-Jacques Quisquater
Participation exceptionnelle de Sir John Dermot Turing, neveu d'Alan Turing

Le Professeur Quisquater compte parmi les spécialistes internationaux de la cryptographie. Ingénieur civil en mathématiques appliquées (1970) et docteur d’État en science informatique, il est professeur à l'Université catholique de Louvain mais aussi, collectionneur.

Infos: www.mundaneum.org

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 19 Octobre, 2017 - 16:52