Pour une société accessible

Ce 3 décembre, à l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, la Province de Hainaut a rassemblé, à Marcinelle, près de 150 élèves pour une journée gratuite d'ateliers de sensibilisation au handicap, sur un mode ludique, coopératif et solidaire. Dans le but de sensibiliser à l'inclusion, dès le plus jeune âge.

L'objectif de cette journée internationale, créée par les Nations Unies, est d'encourager une société accessible aux personnes handicapées, dans tous les domaines. La Province de Hainaut y est particulièrement sensible, de part sa politique d'action sociale ambitieuse en faveur des personnes en situation de handicap de tous âges, avec 59 services à leur disposition. Simulation de handicap sensoriel: gestes du quotidien avec des moufles

Ici, c'est le SAPASH - service d'action provinciale d'animations de sensibilisation au handicap - qui est à la manoeuvre, en organisant une journée d'ateliers à l'attention d'élèves de primaire de l'enseignement ordinaire pour les placer en situation d'immersion dans les difficultées causées par les différents troubles et déficiences.

Écrire son nom en braille, à l'aide d'une machine spécialeLes animateurs spécialisés du SAPASH, aidés par des futurs éducateurs, étudiants à l'IPSMa promotion sociale de Charleroi, ont mis en place et encadré divers atelier pour les 150 élèves de fin de primaire issus de quatre écoles communales de la région:

  • du cécifoot: football adapté avec balle sonore pour les déficients visuels;
  • de la boccia: pétanque adaptée;
  • des parcours à l'aveugle ou sur une jambe;
  • des cerceaux musicaux: une variante de la chaise musicale, avec accessoires afin de simuler le handicap dû à une privation de la vue (bandeaux) et de l'ouïe (casques);
  • des simulations de handicap sensoriel: gestes du quotidien avec des moufles;
  • des défis sans visuel: apprendre à écrire son som en braille et déviner à l'aveugle ce qu'il y a dans les boîtes mystère;
  • une simulation de la surdité: mise en situation du quotidien avec casque antibruit;
  • un déjeuner sans visuel: tartiner une tranche de pain, se servir un verre de jus de fruits,... sans visuel.

Infos: http://dgas.hainaut.be ou Facebook

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 5 Décembre, 2019 - 10:51