Sport sur ordonnance : lorsque le patient devient médicament

Parmi les projets supracommunaux 2019-2020 soutenus et supervisés par la Province de Hainaut, "Sport sur ordonnance", dans lequel ont investi Leuze-en-Hainaut et de Frasnes-lez-Anvaing, ambitionne à terme de s’implanter à travers toute la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’instar ce qui se fait au niveau du paysage médical français depuis plusieurs années déjà.

Outre une première expérience dans ce domaine à l’actif de Frasnes et l’implication de l’accueil offert par le hall sportif LeuzArena, épicentre du projet, cette réponse face à une situation préoccupante en matière de santé publique s’appuie sur une innovation dans l’ère du temps : un coach numérique paramétrable à souhait assure le relais permanent entre le patient, son praticien et son entraîneur. Le public visé : les personnes souffrant de troubles cardio-vasculaires ou locomoteurs, d’hypertension ou encore de diabète ainsi que les sédentaires en début de dépression, de surpoids, etc.

Plus de détails via notre reportage :

La supracommunalité par projet ? Le principe est simple : la Province sollicite les villes et les communes pour qu’elles se regroupent autour des projets qui répondent à des besoins locaux semblables, histoire de générer de nouvelles dynamiques territoriales tout en permettant des économies d’échelle. Après validation de ces projets selon une série de critères, dont la correspondance avec au moins un des 17 objectifs de développement durable définis par l’ONU, la Province finance annuellement ces projets à hauteur de un euro par habitant et en assure la supervision avec leurs opérateurs (mandatés par les autorités communales) et avec l’expertise des Institutions provinciales actives dans le social, l’enseignement, la formation, la culture, le tourisme, la santé, le sport et l’éco-développement.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 6 Février, 2020 - 18:50