Collaborer pour s'améliorer

CollaborAction est un projet pilote de formation déployé auprès de cinq écoles secondaires de la Province de Hainaut. L’objectif poursuivi est de développer les pratiques collaboratives entre enseignants.
Les écoles provinciales concernées sont l’IETS de Charleroi, le LPST de Soignies, l’Athénée Provincial de Morlanwlez, l’APM Mons et le LPETH Saint-Ghislain. Une collaboration entre les coaches de CAPP-Hainaut, les experts du Bureau Mc Kinsey et la Province de Hainaut ayant permis aux enseignants qui ont participé au projet de bénéficier de huit fois deux heures de formation, validées dans le cadre des formations obligatoires.
Depuis le mois de janvier et jusque fin mars, les groupes de profs se réunissent chaque semaine avec leurs coaches pour travailler sur la mise en pratique de sujets qu’ils choisissent. “Pour l’APM, nous nous sommes fixés une série d’objectifs à atteindre tout au long de la formation : l’embellissement de la salle des profs, l’organisation des JPO, la mise en place d’une charte pour les prestations extérieures des enseignants et des élèves...”, explique Monique Rémus, enseignante. “Chaque semaine, on se fixait un objectif. Tous ont été atteints grâce aux outils découverts dans le cadre de la formation”.
Outre la “session tableau blanc”; qui consiste à se fixer des but et les atteindre ; “l’invitation pédagogique” a fortement marqué notre enseignante. “Chaque collègue s’invite en classe pour assister à une séance de cours. On ne prend pas cela comme une inspection mais comme un cadeau”, précise-t-elle. L’idée étant d’observer les points forts et ceux à améliorer sous les conseils et le regard extérieur des collègues. “Je suis petite, explique Monique Rémus. L’écran de mon rétroprojecteur étant placé trop haut, je sautillais en donnant cours. Ma collègue m’a conseillé d’utiliser un pointeur, je n’y avais jamais pensé”. Cette formation intègre également la préparation de leçons en groupe dans sa boîte à outils.
“Cette formation nous permis d’améliorer la qualité de notre enseignement et de nos relations de travail. Ca donne l’espoir que la collaboration est possible. Je n’y croyais plus”, ajoute Monique Rémus.
Comme dans les quatre autres écoles provinciales, sept profs de l’APM ont participé à CollaborAction. “Nous formons à présent un noyau, on s’entraide et on s’apprécie. Certains d’entre nous ne se parlaient même pas auparavant. Ce n'est plus le cas”.
A l’issue de cette phase pilote, d’autres enseignants et/ou écoles provinciales seront invités, s’ils le souhaitent, à participer à la seconde étape du projet.
Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 23 Mars, 2017 - 17:08