Des projets "Feelwood"!

Interreg V a encore frappé en Hainaut! Cette fois, c'est le développement des circuits courts dans la filière forêt-bois qui profite! 23 structures et 4 projets pour valoriser et redynamiser le secteur sur un territoire transfrontalier. Hainaut Développement et le CARAH sont aux manettes du projet Trans Agro Forest qui cible la préservation des sols et des eaux grâce à l'agroforesterie. 

Cela fait de nombreuses années que les instances régionales et européennes contribuent au développement de la filière forêt-bois via divers programmes. Néanmoins auparavant, les organismes chargés de mener ces projets à bien ne pouvaient se focaliser que sur un seul des maillons de la chaîne : que ce soit à travers le prisme de l’environnement, de l’économie, de la maîtrise technique, de la formation, etc. Mais jamais dans son ensemble.

Or, l’une des principales évolutions de la nouvelle programmation Interreg réside dans l’émergence d’un nouveau concept : le portefeuille de projets, lequel a été créé pour permettre de travailler par "grappe" de projets sur une thématique ou un territoire donné, et d’englober l’ensemble d’une problématique dans toute sa diversité. Du pain béni pour un secteur aussi hétérogène que la filière forêt-bois. Des planches en bois empilées

Ainsi, partant des expériences acquises au cours des précédentes programmations, le portefeuille de projets Interreg V baptisé « Feel Wood » est d’autant plus pertinent, qu’il agit cette fois-ci dans une logique de filière, depuis la ressource forestière jusqu’à la mise en oeuvre du matériau bois dans la construction.

Et toutes les actions entreprises se doivent d’être réfléchies conjointement entre les différents acteurs de la filière plutôt qu’individuellement.

Une petite « révolution culturelle » pour un secteur qui, pendant (trop) longtemps, a vu ses diverses composantes travailler seules. Or, les acteurs de l’amont et de l’aval de la filière ont tout à gagner d’une collaboration à l’échelle interrégionale, puisque les actions de l’un influent sur les résultats de l’autre, et réciproquement ; particulièrement dans les domaines de la gestion de la ressource, du développement et de l’innovation au sein des entreprises de première et de seconde transformation du bois, mais aussi du renforcement des compétences dans le secteur de la construction.


Le portefeuille Feelwood

Le chantier d'une construction en boisL’objectif général de « Feel Wood » est le développement de l’ensemble des maillons de la filière bois sur les versants français, wallon et flamand, afin de permettre aux acteurs de l’amont (exploitants et propriétaires forestiers) et de l’aval (entreprises de première transformation, entreprises de seconde transformation, constructeurs…) de travailler de manière commune plutôt qu’isolément.

  • Le premier projet, Forêt Pro Bos, « Ressources forestières en filières courtes », alimentera le projet ProFilWood grâce, notamment, à l’évaluation poussée de laressource bois sur le territoire, en complément de ce qui existe déjà comme outil de diagnostic. Cette évaluation permettra aux entreprises de première et secondetransformation de mieux connaître les bois locaux utilisables afin de permettre la mise en place de circuits courts. En contrepartie, en remontant les besoins des entreprises de première et seconde transformation, le projet ProFilWood proposera des pistes de développement au projet Forêt Pro Bos afin d’assurer une disponibilité optimale de la ressource forestière.
  • Le deuxième projet, Trans Agro Forest a comme objectif « la préservation des sols et des eaux » sur le territoire visé par Interreg V. En effet, l’agroforesterie est une alliée de choix pour lutter contre les problématiques de tenue de sol et de pollution des eaux. Les arbres et les éléments ligneux aident à la retenue des terres lors de pluies intenses et absorbent les excédents d’épandage tout en apportant biodiversité, matière organique et revenus complémentaires à l’exploitant.
  • Le troisième projet ProFilWood, «Accompagnement des entreprises de transformationdu bois à l’innovation et à l’usage des essences régionales » vise à faciliter la mise en place de circuits courts à l’échelle interrégionale afin de promouvoir l’utilisation de bois locaux. Les partenaires de ce projet souhaitent organiser des rencontres « amont-aval » qui auront pour but de sensibiliser les différents acteurs de la filière sur la ressource locale, sa mobilisation, sa transformation et ses débouchés. Ces rencontres permettront aux public-cibles des différents projets de se rencontrer, d’échanger et de développer des partenariats.
  • Enfin, le quatrième projet, FormaWood, « Développement des compétences dans les techniques de mise en oeuvre du bois », représente le dernier maillon de la chaîne. Ce projet de formation professionnelle vise à permettre une montée en qualification des architectes, ingénieurs architectes et entrepreneurs à la construction bois.

Une fois la ressource locale identifiée (Forêt Pro Bos), densifiée (Trans Agro Forest) et valorisée (ProfFilWood), Formawood veillera à fournir aux entreprises de construction et aux prescripteurs les outils qui leur permettront de mieux appréhender les différents usages du bois afin de garantir une mise en oeuvre dans les règles de l’art dans la construction, finalité essentielle de la filière.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 8 Juin, 2017 - 17:08