La céramique sculpturale de Frank Steyaert à Keramis

Jusqu’au 21 janvier, Keramis, le Centre de la Céramique à La Louvière, présente "Frank Steyaert. Memorabilia",  une rétrospective de l’œuvre de Frank Steyaert,  artiste pluridisciplinaire gantois et figure de proue de la céramique belge, dont le talent  rayonne internationalement.

 L’univers singulier de l’artiste s’apparente au postmodernisme, courant émergeant dans les années 70, caractérisé par une approche sculpturale réaliste. "J’ai toujours été intrigué par son travail.  Il possède un extraordinaire savoir-faire qui lui permet de nourrir un travail figuratif et symbolique. Il renvoie à sa propre vie mais dépasse l’individu pour traiter aussi de l’universel. Il est né lors des inondations qui ont ravagé les Pays-Bas, en baffiche : vue sur un bateau échiué en céramiqueord Dendre, il a été marqué et nourri par cet événement. La présence de l’eau est très forte dans son œuvre", explique le directeur Ludovic Recchia.

L’exposition démarre par des pièces réalisées dans son enfance, passe par la période des Beaux-arts, qu’il a fréquentés après s’être détourné de l’architecture, où il a étudié  la céramique et la bijouterie : deux disciplines qu’ils maîtrisent avec brio. Le visiteur pourra y admirer   des œuvres des années 80 : des pièces tournées très décoratives marquées par l’actualité,  des « contenants » : volumes entre la sculpture, la poterie et le mobilier, des hommages : 21 céramiques crées pour honorer d’autres céramistes, des œuvres à 4 mains réalisées avec Chris Scholliers,  des navires échoués abîmés par le temps, des gravures, des pièces réalisées pour le Musée de la Céramique de Torhout, ses paysages bleus inspirés de la nature, des bijoux en argent qui s’inspirent de l’Egypte ancienne.   "Le bleu est une couleur immatérielle, qu’on retrouve peu dans la nature. C’est la couleur de l’éternité, qu’on ne peut toucher. J’aime travailler avec le lapis-lazzulli", confie l'artiste.  Souvent, son état d’esprit  transpire de ses œuvres.  "J’ai créé certaines de  mes pièces lors d’une période où j’étais presque mort ou lorsque la mélancolie  m’étreignait"


Sa formation d’architecture lui permet de créer des pièces  très travaillées.   "Pour les pièces compliquées, je fais un dessin, un plan préalablement qui matérialisé l’image déjà construite que j’imagine. Mes bateaux font penser au côté éphémère de la vie. Les compressions sont toujours des bateaux détruits, mais plus abstraits".

"Frank est grand collectionneur. Il possède des milliers de pièces qu’il expose dans sa maison transformée en musée-galerie. C’est un artiste qui s’intéresse au travail de ses semblables, qu’ils soient internationaux ou belges. Cette collection nourrit sa réflexion, son ouverture sur le monde", poursuit Ludovic Recchia,  directeur.

 L’exposition se termine sur  "Pour un dernier voyage". Six mois de travail ont été nécessaires pour réaliser cette pièce, véritable urne-navire, qui recueillera le moment venu  les cendres de l’artiste. "Je donnerai cette pièce au Musée à ma mort".

A savoir : Prisme Editions, maison d’édition  spécialisée dans la publication sur l’architecture, l’art et la photographie, publie  une monographie cartonnée,  couverture du livrede 176 pages, consacrée à l’exposition  rétrospective de l’artiste.  En vente au Centre Keramis mais  aussi en librairie

Autour de l’exposition

Jeudi 12.10.2017 – 18-22h : L’œuvre de Frank Steyaert – Nocturne et visites guidées sur réservation

30.10 > 03.11.2017 : A l’abordage, les bateaux de Frank – Stage enfant en collaboration avec le Point d’Eau

Dimanche 05.11.2017 – 13h30 : Premier dimanche du mois… en famille ! – Ouverture gratuite, atelier d’initiation à la céramique autour de l’univers de Frank Steyaert, précédé d’une initiation à la plongée en matinée avec le Point d’Eau.

Mercredi 13.12.2017 – 18h30 : Ciné-musée – Visite guidée de l’exposition suivie de la projection du film « Bandits, Bandits » qui a inspiré Frank Steyaert, au cinéma Stuart, en collaboration avec le CCRC

Dimanche 14.01.2018 – 13h30 : Journée spéciale Kids : Projection d’un film d’auteur suivi d’un atelier céramique en famille

Samedi 20.01.2018 – 9h30-17h30 : La céramique comme décor architectural – Journée d’étude

 Les stages pour enfants sont réalisés avec  la collaboration de Hainaut Culture Tourisme.

Visite gratuite de l’exposition les dimanches 1er octobre, 5 novembre, 3 décembre 2017 et 7 janvier 2018.

 Infos

Keramis  - Centre de la Céramique de la Fédération Wallonie - Bruxelles
Place des Fours Bouteilles 1 à  La Louvière
www.keramis.be

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 28 Septembre, 2017 - 17:12