Les œuvres monumentales de Félix Roulin à Seneffe

Jusqu’au 11 novembre, le parc du Domaine du Château de Seneffe servira d’écrin verdoyant aux œuvres monumentales de l’exposition en plein  air  dédiée au Dinantais Félix Roulin, un des plus grands noms de la sculpture belge.

 « Nous présentons 30 œuvres  de ce sculpteur amoureux de la matière qu’il travaille, le métal. A l’origine, Félix Roulin a une formation d’orfèvre. De ce fait, il statuemaîtrise toutes les techniques du métal qui sont pratiquées à petite échelle en orfèvrerie » explique Marjolaine Hanssens, directrice du Musée de l’Orfèvrerie du Château de  Seneffe.

A peine les grilles franchies, les visiteurs découvriront des œuvres monumentales. « Je crée des sculptures de plus en plus monumentales. J’étais justement à la recherche d’un endroit extraordinaire. Quand on fait  de l’art monumental, le rapport avec l’architecture est important ; lorsque j’ai fait les portes du Grand Hornu, c’était une intégration de la sculpture dans l’architecture elle-même. J’aimerais continuer dans cet esprit là. Ici, j’ai utilisé l’espace très équilibré entre architecture et nature  pour placer mes sculptures de manière cohérente. Dans les cubes de verdure, j’ai placé des pièces qui racontent une histoire. Je suis sensible à l’Antiquité, aux légendes, aux contes » confie l’artiste.

 Empli de projets, le sculpteur de 86 ans crée des œuvres mi-humaines, mi-abstraites, morceaux de vie le plus souvent enfermés dans l'acier, certaines ont été imaginées pour Seneffe. «  Nous pensons que toutes les formes de sculptures ont leur place dans  l’art. De plus, nous voulons mettre en évidence le travail du métal dans l’aartiste devant une oeuvrert. La sculpture monumentale de Félix Roulin dialogue pleinement avec la scénographie des jardins et l’architecture des bâtiments. L’exposition n’est pas une rétrospective, elle montre les techniques utilisées dans la sculpture » précise Marjolaine Hanssens.

Dans toutes les sculptures de Félix Roulin présentées ici, il y a des corps confrontés à la matière : des oeuvres mi-humaines, mi-abstraites. Parfois ces corps sont en dualité, parfois en contraste ; à d'autres moments ils sont enfermés ou libérés. « Dans mes bronzes, il y a des matières qui suggèrent la pierre, en opposition avec le  corps humain qui est une chose très définie, significative. Je combine les volumes  abstraits à des éléments du corps humain en acier inoxydable, bronze nickelé ou acier Corten. »

Ainsi, dans les portiques et les colonnes, des fragments humains se dévoilent et semblent vouloir se libérer de la matière qui les enferme. Pour l'artiste dinantais, une sculpture doit être touchée pour être véritablement comprise. Qu'on se le dise !

 A cette occasion, Michel Lefftz , publie un livre d’entretiens inédits, illustrés par les croquis de l’artiste.( https://researchportal.unamur.be/fr/publications/le-monument-entretiens-...

 Infos

 Parc du Domaine de Seneffe
Rue Lucien Plasman 7- 9 à  Seneffe
064/556913
info@chateaudeseneffe.be
www.chateaudeseneffe.be
www.fondationfelixroulin.be
Entrée libre

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 14 Juin, 2018 - 16:33