Un Centre de Validation des Compétences s’implante à Farciennes

Le Centre de Validation des Compétences de l’enseignement de promotion sociale de Charleroi Hainaut-Sud s’installe à l'Institut Provincial d'Enseignement Technique de promotion sociale de Farciennes. Les personnes ne possédant pas le diplôme requis pourront désormais y valider leur expérience acquise.

 La validation des compétences vise à reconnaitre officiellement les savoirs professionnels acquis en dehors des filières de formation classique. Cette reconnaissance est organisée par des centres de validation qui se chargent des épreuves dont la réussite aboutit à la délivrance d’un titre de compétence reconnu.

Dans le cadre d’un projet de développement d’une offre de validation de compétences en promotion sociale sur le Bassin Charleroi simojis donne le certificatHainaut-Sud, une convention de coopération entre le Centre de Validation des Compétences de Mouscron-Comines- Picardie et l’IPETPps de Farciennes a été signée en juillet 2014 sous l’impulsion du Comité de pilotage « validation des compétences » de l’enseignement de promotion sociale.  L’idée sous jacente était de familiariser l’antenne farciennoise avec le dispositif de validation avant d’envisager la création d’un Centre de Validation de promotion sociale couvrant la zone du Bassin de vie.  "Nous avons commencé en 2014, en délocalisation de Mouscron-Comines. Avec la reconnaissance officielle de la Ministre Isabelle Simonis, nous allons pouvoir déployer notre projet « coupole » qui regroupera tous les réseaux de l’enseignement de promotion sociale sur Charleroi, Thuin et Philippeville", explique Maria Chaliasos, responsable du centre de l’IPETPps.  « Dans le cadre des centres de l’enseignement de promotion sociale, un vide existait sur la région de Charleroi. L’institut de Farciennes avait déjà en partie remédié à cette situation en organisant, en décentralisation, des validations en aides-ménagères, en tuteurs d’entreprises et en esthétique » rappelle la Ministre de l’Enseignement de promotion sociale Isabelle Simonis. "L’intervention de cette antenne dans la validation des compétences du personnel de Caterpillar en cellule de reconversion a également été remarquable.  Il était naturel que la création du nouveau centre se fasse à Farciennes. Il est important de souligner qu’il fonctionnera en coupole inter-réseaux, dans une dynamique de co-construction en bassin. J’ai donc le plaisir de remettre officiellement l’agrément de Consortium de Validation des Compétences".

 Quatre filières y sont actuellement validées : entretien du linge  et entretien ménager pour les aides-ménagères ; massage du corps pour les esthéticiens et tuteurs en entreprises. «  Nous allons demander une extension pour y ajouter la validation des compétences en cariste et trois autres compétences reconnues dans le formation d’esthéticien » ajoute  Maria Chaliasos.

 Parallèlement à ces réunions à vision stratégique, l’actualité sociale liée à la fermeture de l’usine de Caterpillar amorçait, sur le terrain de l’antenne farciennoise du Centre de Validation de promotion sociale de Mouscron-Comines, une demande importante en épreuves de validations.  Cela concernait notamment une centaine de validations de tuteurs en entreprises.

 Inclusion et validation de compétences : un enseignement provincial pour dépasser les obstacles

C’est sous l’impulsion de Hainaut Enseignement et le soutien de la Direction générale de l’action sociale (DGAS), que l’Institut Provincial d’enseignement Technique de promotion sociale a souhaité développer une stratégie de classes inclusives en vue d’éla6 peronnes debout en blouse blanchergir son enseignement au public adulte présentant un handicap moteur ou mental léger. L’objectif du projet consiste à dépasser les obstacles matériels (infrastructures et équipements) pour offrir un accès à tous aux formations qualifiantes organisées par l’enseignement de promotion sociale. « L’inclusion sociale, culturelle, économique est au centre de nos  réflexions, surtout à  l’heure où l’exclusion est de plus en plus marquée. L’enseignement de promotion sociale est par nature un enseignement d’inclusion » souligne Alain Diseur, Directeur général des Enseignements du Hainaut.

 Le projet de classe inclusive a été proposé dans le cadre de la campagne 2016 de Cap 48 et en particulier de l’action « Ecoles » développée en partenariat avec la Ministre de l’Enseignement de promotion sociale. Le conseil d’administration de Cap 48 a retenu le projet de l’IPETPps.

De nombreux investissements prévus vont permettre à l’IPETPPS d’accueillir  ces personnes : installation d’une plate-forme élévatrice pour accéder au réfectoire, aménagement des sanitaires adaptés, places  de parking   réservées, construction d’un ascenseur extérieur au bâtiment accessible depuis le hall d’entrée et depuis le pallier du premier étage, construction d’une rampe le long du couloir d’accès à la section habillement. Le cout total du projet est estimé à 190.000 € soit 180.000€ pour les travaux d’accessibilité et 10.000€ pour l’infrastructure pédagogique. Afin de permettre à l’IPETPps de mettre en œuvre son projet, une subvention totale de 125 000€ lui a été octroyée suivant la  clé de répartition suivante :60%, soit 75.000 €, dont 63.000 € par la Ministre de l’enseignement de promotion sociale et 12.000 € par la Loterie Nationale ;  40%, soit 50.000€ financés par CAP 48. Face à l’ampleur des aménagements un apport complémentaire de 65.000€s a été inscrit au budget 2018 de la Province de Hainaut.

 Infos

Rue du Puits Communal 114 à Farciennes
071/40 35 32
www.ipetpps.be

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 25 Janvier, 2018 - 17:14