Bilan chiffré crise Covid-19 en Hainaut

Le 17 mars 2020, la province de Hainaut entamait son premier confinement en réponse à la crise sanitaire Covid-19.  Un an après, quel bilan peut-on tirer de cette crise pour notre province ? 

Dans le cadre de la publication annuelle de la plaquette et la brochure "Le Hainaut en quelques chiffres", la Députée provinciale Fabienne Devilers, Présidente de Hainaut Développement et de l'Observatoire de la Santé, a fait le point en visioconférence.

A travers l'analyse de chiffres récents, elle a abordé les impacts socio-économiques de la crise sanitaire pour notre territoire hainuyer: quels impacts sur l'évolution de notre population? quel est l'état de santé des hainuyers ? où en sommes-nous dans la situation sanitaire de la pandémie Covid-19 ? comment a évolué l'emploi et le chômage? quels sont les secteurs d'activités les plus touchés par la crise?

Résumé

L'année 2020 est marquée par une baisse de la population en raison de la surmortalité (+20%) causée par la Covid-19. L'emploi salarié a diminué légèrement (-08%) entre juin 2019 et 2020 en raison du ralentissement de l'activité économique.

Le taux de chômage a augmenté de 1,2 points (+9,5%) entre juin 2019 et 2020. Cette hausse est moins soutenue qu'en Wallonie (+11,2%) et qu'en Flandre (+12)

Une hausse importante du nombre de demandeurs d'emploi a pu être évitée grâce aux mesures de chômage temporaire pour force majeure "corona". Entre 2019 et 2020, le nombre de chômeurs temporaires pour force majeure a explosé de 1851,6% en moyenne par mois.

Le moratoire sur les faillites instauré par le Gouvernement fédéral  jusqu'au 321/1 2021 a permis de limiter, et de réduire le nombre de faillites en Hainaut en 2020 (-21% par rapport à2019).

L'évolution du chiffre d'affaires entre les 4ème trimestre 2019 et 2020 montre que le secteur secondaire a mieux résisté en Hainaut (-0,5%) que dans le reste de la Wallonie (-1,6%) et en Flandre (-1,8%).

Le secteur tertiaire a quant à lui été plus impacté (-8,1%). Les agences de voyage, l'hébergement et la restauration, la culture sont les activités qui ont le plus souffert des mesures de restriction et de fermeture lors du 2ème confinement.

La courbe synthétique globale de conjoncture illustre l'impact plus important de la crise COVID 19par rapport à la crise économique et financière des Subprimes en 2008 et la crise de l'endettement en 2012.

ml

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mardi, 30 Mars, 2021 - 11:15