Bye Bye His-Story, chapter 5050

La nouvelle exposition du Centre de la Gravure et de l’Image Imprimée à La Louvière rassemble les œuvres de 60 artistes. Des personnalités confirmées, des artistes émergents ou fraîchement sortis de leurs études, articulant leur rapport à l’estampe et aux arts imprimés, à l’édition, de façon transversale et prospective.

Allusion au concept féministe de herstory, le titre de l’exposition décompose de façon subversive le mot anglais désignant l’Histoire, His‑Story. L’histoire, c’est bien entendu l’apparition de l’écriture, cet outil précieux, propre à l’humanité, qui permet la création et la transmission de la culture, le développement de nos civilisations dans ce qu’elles ont de plus brillant et élevé. Mais l’écriture, c’est aussi le début d’une logique de séparations et de cloisonnements, car sa naissance est liée en premier lieu avec la nécessité d’inscrire les transmissions patrimoniales d’une société patriarcale et agraire. L’écrit apparaît donc dans cette perspective intrinsèquement lié à la propriété, à une économie et à un ordre social spécifiques.

 Les tensions du monde actuel, ses crises multiples (climatiques, énergétiques, culturelles, idéologiques, migratoires ou encore épidémiologiques) résonnent comme autant d’invitations pressantes au décloisonnement, à l’ouverture, à bousculer les préjugés et à recréer des liens et rebâtir des ponts, de la fluidité, entre individus, genres, peuples et nations de cultures, langues, croyances différentes, à mutualiser nos savoirs et faire se croiser les approches mentales et culturelles et disciplines scientifiques, pour trouver, ensemble, des solutions pour ce que l’on devrait considérer, sinon comme notre bien, plutôt comme notre havre commun.

 Avec humour et la bonne distance esthétique, vous êtes conviés, et parfois de façon participative, au détour d’un parcours qui inverse la circulation du bâtiment, à des rencontres surprenantes, entre des travaux qui parlent et nous interrogent sur des problématiques aussi diverses que notre rapport à l’économie et au dogme de la croissance, les rapports de genre et la diversité, notre rapport à la nature et aux autres espèces, celui que nous avons vis-à-vis de la technologie et du corps bionique augmenté. Une exposition soutenue par la province de Hainaut.

  

Infos :
Centre de la Gravure et de l’Image imprimée
Rue des Amours, 10 à  La Louvière,  
064 27 87 27
https://www.centredelagravure.be/exhibition/bye-bye-his-story/

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mardi, 4 Mai, 2021 - 12:20