"Fluide", parcours d'arts actuels, revient à Thuin

Du 8 septembre au 9 décembre, en partenariat avec le BPS22 de Charleroi, le parcours d'art public "Fluide" revient dans la petite ville de Thuin. Trois ans après l'édition 2015 qui avait vu naître treize oeuvres, ce ne sont pas moins de neuf contributions d'artistes qui feront de Thuin un véritable musée à ciel ouvert!
En 2015, Fluide, un parcours d'art public organisé à Thuin en partenariat avec le BPS22, invitait une vingtaine d'artistes à investir la ville pour y insinuer quelques troubles esthétiques et ainsi activer son patrimoine. Suscitant émotion, curiosité et réflexion, les oeuvres exposées hors des lieux spécialisés ont marqué le territoire d’ une empreinte significative. Treize d'entre elles, installées de manière pérenne, continuent à faire dialoguer l'art avec le passé de cette ancienne cité médiévale.
Cette année, neuf contributions viennent s'ajouter aux treize oeuvres initiales dans le but de transformer Thuin en véritable musée à ciel ouvert. Les artistes sélectionnés ont ainsi parcouru la ville, exploré ses moindres espaces, appris ses légendes et ses pratiques quotidiennes, rencontré les Thudiniens et écouté leur histoire afin de s’ imprégner de ces lieux.
Tous ont un point commun : ils entament un dialogue avec l'environnement dans lequel ils travaillent et envisagent le lieu comme un matériau. Partant de
l'existant, les artistes ont conçu des projets spécifiques pour des interventions in situ dans des lieux emblématiques de la ville : le Beffroi, le Chant des Oiseaux, les Jardins suspendus et ses ruelles, le Bois du Grand Bon Dieu, la Sambre et l'ancien chantier naval de Thuin…


Les oeuvres

Participant au charme de Thuin, les Jardins suspendus ont, une nouvelle fois, particulièrement été investis, interrogés et ré-envisagés par les artistes sélectionnés. Dans le langage populaire, les jardins et le Quartier de la Piraille sont appelés "Pays des Choucas". Charlotte Beaudry leur rend hommage en réalisant une peinture monumentale qui salue la présence de l'oiseau roi des lieux. Par le biais d'une sculpture onirique et monumentale, Serigne Mbaye Camara nous vient de Dakar pour conter le manque d'approvisionnement en eau des Jardins Suspendus. GRRIZ (studio d'architecture, de design et d'interventions urbaines co-fondé par Luigi Greco et Mattia Paco Rizzi) réinvente, au départ de matériaux récupérés dans l'ancien casino démoli, une
oeuvre à habiter, espace suspendu sur les jardins suspendus. Dans le Bois du Grand Bon Dieu, Mario Ferretti décompose et recompose deux arbres séculaires, promis à la disparition, de la Drève des artistes. Cathy Coëz se plonge dans l'histoire du lieu-dit Chant des Oiseaux et revisite les colonnes oubliées de ce lieu mémoriel. Inspiré de faits réels, personnels ou collectifs, Mostafa Saifi Rahmouni a cherché les lieux les plus urbains de Thuin pour évoquer la résistance de ses traditions et croyances. Au coeur des vestiges du dernier chantier naval, Pauline Debrichy aborde le riche passé batelier de Thuin. Enfin, frôlant le mythe et l'actualité, Lola Meotti investit l'église Notre-Dame du Mont Carmel comme espace de projection vidéo et tente d’ activer une réflexion sur la place du travailleur dans notre société occidentale, entre divertissement et réalité.
Curatrice de l'exposition : Dorothée Duvivier - BPS22
Directeur artistique : Pascal Marlier – Centre Culturel de Thuin Haute-Sambre
Une exposition produite par le Centre culturel de Thuin Haute-Sambre et la Ville de Thuin en partenariat avec le BPS22 Musée d’art de la Province de Hainaut.
Dans toute la ville de Thuin. Parcours gratuit et accessible 24 heures sur 24 jusqu'au 09.12.2018. 
Plan disponible à l'Office du Tourisme de Thuin (Place du Chapitre).
Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 6 Septembre, 2018 - 17:22